Des ministres examineront l’octroi de contrats à la firme externe McKinsey

OTTAWA — Le gouvernement Trudeau évaluera les circonstances de l’octroi de contrats à la firme externe McKinsey et s’il y a lieu de modifier ou de changer les règles, a indiqué le premier ministre.

M. Trudeau a dit avoir demandé à la ministre de l’Approvisionnement, Helena Jaczek, et à la présidente du Conseil du Trésor, Mona Fortier, de faire un suivi sur la question.

La semaine dernière, on apprenait que le gouvernement Trudeau avait dépensé plus de 84 millions $ entre mars 2021 et novembre 2022 pour des contrats attribués à la firme de consultants McKinsey.

Selon des documents fournis en réponse à une question écrite d’un député conservateur — et consultés par La Presse Canadienne — la Défense nationale fait partie des ministères qui ont souvent eu recours aux services de la firme, ayant notamment dépensé plus de 18 millions $ pour sept contrats.

En plus des informations rapportées par La Presse Canadienne, Radio-Canada a publié un article sur le fait que le recours par Ottawa aux services du cabinet-conseil a bondi depuis l’arrivée au pouvoir de Justin Trudeau.

«J’ai demandé (aux deux ministres) de faire un suivi là-dessus, de regarder attentivement les chiffres, de regarder les circonstances qu’on apprend dans les nouvelles», a dit M. Trudeau, mercredi, en réponse à la question d’un journaliste lors d’un point de presse en marge du Sommet des dirigeants nord-américains.

Il a soutenu que les fonctionnaires ont toujours «cherché des conseils experts pour améliorer la livraison de services pour les Canadiens», tout en ajoutant: «Nous allons faire un suivi pour nous assurer, effectivement, que cela a été fait de la bonne façon, et si l’on a besoin de modifier ou changer les règles.»

Les partis d’opposition à Ottawa veulent forcer la tenue d’une enquête parlementaire sur les contrats octroyés par le gouvernement fédéral à la firme McKinsey.

Le chef de l’opposition conservatrice, Pierre Poilievre, en a fait l’annonce mardi en se présentant devant les journalistes sur la colline du Parlement.

M. Poilievre estime que le gouvernement doit fournir des réponses dans ce dossier, et avec l’appui des autres partis d’opposition, il déposera une motion pour que le Comité permanent des opérations gouvernementales enquête.

Le chef bloquiste Yves-François Blanchet évoquait aussi mardi l’hypothèse d’une enquête indépendante si les libéraux refusent de fournir au comité parlementaire l’«entièreté des contrats non caviardés».

Le Nouveau Parti démocratique (NPD), qui réclame aussi une enquête parlementaire, a souligné qu’il s’inquiète également de l’aspect de sous-traitance.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.