Des moisissures potentiellement nocives dans l’air des frégates canadiennes

HALIFAX — Le ministère de la Défense révèle que ses navires les plus perfectionnés sont aux prises avec des problèmes de moisissure dans l’air ambiant.

Cette contamination, potentiellement nocive, serait due à une mauvaise ventilation, et à un entretien inadéquat d’équipements vétustes.

Un rapport de la Direction de la Protection de la santé de la Force, récemment rendu public, indique qu’une évaluation de la qualité de l’air à bord de la frégate Winnipeg en juillet dernier a révélé des taux anormalement élevés de spores de moisissure dans l’air ambiant de trois compartiments du navire.

Ces résultats sont importants car certains marins se sont plaints d’ennuis de santé qui pourraient être liés à une exposition aux moisissures pendant leur service à bord d’une des 12 frégates canadiennes de classe Halifax.

À bord de la frégate Winnipeg, des concentrations de moisissures supérieures au niveau naturel ont été mesurées dans le système de conditionnement d’air, dans le centre de gestion des déchets solides et dans une salle de matériel située près de l’aire d’atterrissage des hélicoptères.

Même s’il n’existe aucune norme sur les limites d’exposition aux moisissures ou aux spores de moisissure, le rapport de décembre 2017 avance que ces microorganismes comportent des risques pour les personnes allergiques ou dont le système immunitaire est déficient. La Direction de la Protection de la santé recommande à la Marine royale canadienne d’améliorer la ventilation à bord des navires, et d’augmenter la fréquence des inspections et de l’entretien des conduits et des filtres.

Dans un autre rapport, daté de mars 2015, on signalait déjà que les systèmes de ventilation et de climatisation à bord des frégates s’étaient considérablement dégradés à cause d’un manque d’entretien chronique.

D’autres documents internes, obtenus cette semaine grâce à la Loi sur l’accès à l’information, révèlent toutefois que la Marine a adopté certaines mesures pour régler le problème des moisissures, notamment l’élaboration de nouvelles directives pour l’entretien des systèmes d’aération et la mise à niveau de certains équipements.