Des morgues temporaires dans des semi-remorques en Ontario

Un hôpital du sud-ouest de l’Ontario a dû se résoudre à entreposer des corps dans un semi-remorque, face à l’augmentation du nombre de décès dus à la COVID-19. Et c’est le deuxième hôpital ontarien à le faire ces dernières semaines.

L’Hôpital régional de Windsor a indiqué que depuis deux semaines, il remisait temporairement les corps dans un semi-remorque, puisque sa morgue avait atteint sa pleine capacité.

Une morgue temporaire avait aussi été installée en avril et certains corps y ont été gardés lors de la première vague de la pandémie, au printemps dernier.

Le PDG de l’hôpital, David Musyj, a expliqué que l’établissement faisait actuellement face à des records quotidiens d’hospitalisations et de décès dus au coronavirus. Il rappelle que les salons funéraires sont débordés par le nombre «considérable» de morts enregistrés dans le comté de Windsor-Essex au cours des dernières semaines — à cause de la COVID-19 ou d’autres causes.

Un hôpital de London, en Ontario, s’est aussi résolu à remiser des corps dans un semi-remorque réfrigéré, lorsque sa morgue a atteint sa pleine capacité.

Laisser un commentaire