Des négociations entre deux centrales et le Trésor sur les préposés

MONTRÉAL — Les deux centrales syndicales qui représentent les préposés aux bénéficiaires rencontraient mardi le Conseil du trésor, dans le but de trouver un moyen d’améliorer les conditions de travail des préposés aux bénéficiaires dans le secteur public.

Les rencontres se tenaient séparément, soit avec la FTQ en matinée et la CSN en après-midi, ont indiqué les deux centrales à La Presse canadienne. Les discussions devaient aussi se poursuivre en soirée, dans le cas de la FTQ.

Les rencontres n’ont pas lieu au niveau des présidences des centrales, mais bien des équipes de négociation de chacune d’entre elles avec leur pendant du Conseil du trésor.

Du côté de la FTQ, on affirmait mardi après-midi qu’il y a eu «des éléments de réflexion intéressants», des discussions «qui suscitent notre intérêt», bien qu’il faille poursuivre encore les pourparlers avec le Conseil du trésor.

Dans une déclaration transmise à La Presse canadienne, l’attachée de presse au cabinet du Conseil du trésor a indiqué que «les syndicats ont effectivement été conviés à la table de négociation afin de poursuivre de façon soutenue les discussions pour permettre, dans les meilleurs délais, la bonification des conditions de travail des préposés aux bénéficiaires».

«Nous espérons que les discussions des prochains jours nous permettent d’en arriver à une entente dans les meilleurs délais», a ajouté Myrian Marotte.

C’est le premier ministre François Legault qui a demandé au Conseil du trésor de mener des négociations avec les centrales concernées pour améliorer le sort des préposés aux bénéficiaires.

Le premier ministre tient à ce que les préposés aux bénéficiaires touchent des augmentations de salaire plus élevées que les autres employés de l’État — que représentent aussi ces deux centrales syndicales.

Depuis des années, il y a pénurie de préposés, tant dans le secteur public que dans le privé. Le premier ministre lui-même a déploré à plusieurs reprises le manque de préposés aux bénéficiaires dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Dans le secteur public, les préposés aux bénéficiaires gagnent 20,55 $ l’heure au premier échelon, jusqu’à 22,35 $ au cinquième et dernier échelon.

Ils touchent également une prime de 180 $ par bloc de 750 heures, qui était prévue dans les conventions collectives 2015-2020. Cette prime vient d’être renouvelée pour six mois; elle devait prendre fin le 30 mars.

«Ajouter des bras»

Le président de la FTQ, Daniel Boyer, a indiqué à maintes reprises que rehausser le salaire des préposés ne suffira pas et qu’«il faut ajouter des bras».

La charge de travail des préposés est effectivement lourde; ceux-ci doivent par exemple faire manger plusieurs résidants en peu de temps, avant de passer à une autre tâche. Les problématiques de santé des résidants sont aussi plus complexes qu’avant, rapportent les syndicats de préposés.

Les plus populaires