Des opposants autochtones à Muskrat Falls interpellés lors d’une manif à Ottawa

OTTAWA — Des Autochtones opposés au projet hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador, ont été arrêtés sur la colline du Parlement à Ottawa, lundi, pour avoir manifesté à l’extérieur du périmètre convenu avec les policiers.

Une vingtaine de manifestants ont été emmenés des pelouses de l’édifice du Centre jusqu’à la cour de l’édifice de l’Est, où ils ont été retenus pendant une demi-heure. L’un des manifestants escortés, Matthew Behrens, a indiqué que les personnes interpellées pour intrusion ne pourront plus se trouver sur la colline du Parlement au cours des trois prochains mois.

Les manifestants tenaient une bouteille d’eau et des photos d’enfants, menacés selon eux par un empoisonnement au méthylmercure, un composé neurotoxique qui est produit lorsqu’on inonde une forêt en érigeant un barrage.

Les Autochtones voulaient remettre ces photos en mains propres au premier ministre Justin Trudeau. Ils ont finalement rencontré sur la colline la députée libérale du Labrador, Yvonne Jones, qui est par ailleurs secrétaire parlementaire de la ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord, Carolyn Bennett.

Matthew Behrens, âgé de 54 ans, a plaidé dans un mégaphone qu’aucun leader autochtone du Labrador n’avait donné «librement son consentement préalable informé» à cet «empoisonnement» avant que le gouvernement fédéral n’accorde son feu vert au projet du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador.

Invité à commenter la conversation que les manifestants avaient eue avec Yvonne Jones, M. Behrens a accusé les députés libéraux de soutenir un génocide culturel.

Le projet de Muskrat Falls est une initiative de la société d’État terre-neuvienne Nalcor Energy et de l’entreprise néo-écossaise Emera. Il prévoit la construction d’une centrale hydroélectrique sur le cours inférieur du fleuve Churchill, ainsi que des lignes de transport qui permettraient d’acheminer la production jusqu’en Nouvelle-Écosse, notamment grâce à une ligne à haute tension sous-marine.