Des passagers menacent une agente pour sortir de l’avion après une collision

TORONTO — Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a publié mercredi son rapport sur un avion qui avait percuté un camion-citerne en 2019 à Toronto, dans lequel on apprend que les passagers ont ignoré les avertissements et menacé une agente de bord pour sortir de l’avion.

Le BST rapporte que le vol de Jazz Aviation à destination de Sudbury n’avait pas pu atterrir et était revenu à l’aéroport Lester B. Pearson de Toronto à 1h26 le matin le 10 mai, où il est entré en collision avec un camion-citerne de carburant alors qu’il roulait sur la piste.

Le rapport note que malgré les instructions d’une agente de bord, un passager a grimpé sur son siège pour ouvrir un hublot de secours et a sauté de l’avion, suivi d’un autre.

L’agente de bord a ouvert la porte principale de l’appareil deux minutes après la collision, sous les menaces d’un passager et la pression de plusieurs autres.

Un membre d’équipage, un bébé et 13 passagers ont été blessés lors de la collision.

Le BST a déterminé que la visibilité réduite avait contribué à l’accident. Mais ses conclusions se concentrent sur le comportement des passagers.

«Alors que les hélices tournaient encore, le passager qui occupait le siège 9F a escaladé le dossier du siège, a ouvert le hublot issue de secours arrière droit et a sauté, suivi d’un autre passager», indique le rapport. Le hublot «n’était pas muni d’un escalier ou d’un toboggan gonflable.»

«De nombreux passagers ont ignoré les directives de l’agente de bord, qui leur demandait de rester assis et calmes; certains récupéraient leurs bagages dans les compartiments supérieurs, et d’autres semaient la panique en criant qu’ils devaient sortir de l’aéronef», poursuit le rapport.

«Pendant l’évacuation, certains passagers ont été observés en train de s’attarder à l’extérieur de l’aéronef. (…) À un certain moment, un passager est rentré dans l’aéronef pour récupérer des effets personnels. D’autres passagers ont tenté de faire de même, mais l’agente de bord leur a fait faire demi-tour.»

Le rapport souligne que les passagers avaient reçu l’instruction de rester assis avec leur ceinture de sécurité bouclée jusqu’à ce que l’appareil soit complètement immobilisé à la porte d’arrivée. Mais au moins une passagère assise à l’avant a détaché sa ceinture alors que l’avion circulait et elle est tombée au sol au moment de l’impact, ce qui nui au travail de l’agente de bord après la collision.

Le BST souligne que «le non-respect par les passagers des instructions relatives au port de la ceinture de sécurité est un problème récurrent qui a été documenté dans deux rapports d’enquête récents».

Laisser un commentaire
Les plus populaires