Des pêcheurs de l’Atlantique s’inquiètent en attendant l’aide d’Ottawa

HALIFAX — Des groupes qui représentent des pêcheurs de l’Atlantique militent pour obtenir une aide directe du gouvernement fédéral qui pourrait leur permettre de traverser la crise actuelle sur les marchés.

La ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Bernadette Jordan, a déclaré qu’une annonce serait faite en ce sens «d’ici quelques jours», et a précisé que cette initiative s’ajouterait à celle de 62,5 millions $ annoncée le mois dernier afin d’aider les usines de transformation des produits de la mer à protéger leurs employés de la COVID-19.

Ian MacPherson, le directeur général de l’Association des pêcheurs de l’Île-du-Prince-Édouard, a mentionné que ses 1270 membres souhaitent l’adoption d’un programme qui stabilisera les activités pour l’année en cours et qui permettra à l’industrie de connaître une relance vigoureuse en 2021.

M. MacPherson a ajouté que les pêcheurs de homards sont particulièrement préoccupés, puisque le début de la saison a été reporté au 15 mai.  

Martin Mallet, le directeur général de l’Union des pêcheurs des Maritimes, a déclaré que la plupart des membres de l’organisation ne sont pas admissibles aux programmes d’aide qui ont été annoncés le mois dernier, comme celui qui couvre les salaires des travailleurs dont les employeurs ont signalé des réductions importantes de revenus en raison de la pandémie.

M. Mallet, dont le groupe représente plus de 1300 propriétaires-exploitants côtiers et pêcheurs indépendants du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, souhaite que ces programmes soient adaptés afin que tous les membres y aient accès.  

Les plus populaires