Des pétrolières n’avancent pas vers leur cible environnementale, selon un rapport

La plupart des producteurs de sables bitumineux du Canada ont peu progressé vers leur cible de carboneutralité, malgré leurs profits historiquement élevés et leurs faibles dépenses en immobilisations, conclut un nouveau rapport. 

Selon le document du Pembina Institute, peu de mesures ont été prises par les membres de l’Alliance Nouvelles voies, un groupe de l’industrie qui représente 95 % des producteurs de sables bitumineux du Canada, pour respecter leurs engagements de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050. 

L’année dernière, les six plus grands producteurs de sables bitumineux du Canada et deux organisations de sables bitumineux existantes se sont engagés à respecter les impératifs climatiques du Canada dans le cadre de l’Alliance Nouvelles voies. 

L’engagement comprend des objectifs pour le secteur des sables bitumineux, notamment l’atteinte d’une réduction annuelle de 22 millions de tonnes d’émissions d’ici 2030 et l’atteinte de zéro émission nette d’ici 2050, a indiqué le président de l’Alliance, Kendall Diling, dans un communiqué. 

L’Alliance Nouvelles voies «reconnaît qu’elle a un rôle majeur à jouer pour aider le Canada à atteindre ses objectifs climatiques», a affirmé M. Diling. 

«Les attentes du Pembina Institute voulant que les entreprises de l’Alliance Nouvelles voies prennent des décisions d’investissement finales sur ces projets de plusieurs milliards de dollars avant que les gouvernements n’aient finalisé les cadres réglementaires pour les soutenir sont irréalistes.» 

Plusieurs initiatives ont été mises en place ou sont en cours de réalisation par le gouvernement de l’Alberta, a indiqué le directeur du programme pétrolier et gazier du Pembina Institute, Jan Gorski, notamment le nouveau crédit d’impôt à l’investissement, la finalisation de la réglementation sur les carburants verts, le système de tarification du carbone et le plafond sur les émissions des sables bitumineux. 

«Il y a en fait beaucoup plus d’éléments sur la table en ce moment que lorsque l’Alliance Nouvelles voies a été annoncée», a observé M. Gorski.

À ce jour, l’Alliance Nouvelles voies a intégré la Oil Sands Innovation Alliance du Canada et la Oil Sands Community Alliance dans leur organisation afin de poursuivre les efforts visant à réduire l’impact environnemental des sables bitumineux, a expliqué M. Diling.

Cependant, les auteurs du rapport voulaient voir des plans plus détaillés sur les projets de capture du carbone et savoir quels investissements dans de tels projets contribueront à la réduction des émissions. 

Le rapport note également que le secteur canadien du pétrole et du gaz naturel devrait générer des profits de 152 milliards $ en 2022. Cependant, la croissance des bénéfices n’a pas été investie dans des efforts de décarbonation ni dans une expansion significative des emplois dans le secteur. 

«Il y a une occasion de créer des emplois grâce à ces projets de décarbonisation», a souligné M. Gorski. 

Au lieu d’initiatives environnementales, le rapport a noté que les entreprises de l’Alliance Nouvelles voies investissaient dans des rachats d’actions et le paiement de dividendes. 

Les membres de l’Alliance Nouvelles voies comprennent Suncor Énergie, Cenovus Energy, Conoco Phillips, Canadian Natural Resources, la Pétrolière Impériale et MEG Energy.

Entreprises dans cette dépêche: (TSX:CVE TSX:SU TSX:IMO TSX:CNQ TSX:MEG) 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.