Des pluies diluviennes en Nouvelle-Écosse soulèvent un débat sur le climat

ANTIGONISH, N.-É. — Une vidéo virale montrant un chemin de la Nouvelle-Écosse littéralement éventré par des pluies diluviennes a ouvert un débat dans les médias sociaux sur les changements climatiques.

Tareq Hadhad, réfugié syrien qui a fondé une chocolaterie au bout de ce chemin privé, a publié la vidéo lundi, après le passage de l’orage. Les employés venaient de quitter la chocolaterie «Peace by Chocolate», juste au nord d’Antigonish, lorsqu’un torrent a sectionné la route rurale.

Les météorologues d’Environnement Canada affirment que des orages isolés ont fait tomber 66 millimètres de pluie dans la région d’Antigonish entre 15 h et 18 h lundi.

Après avoir publié la vidéo, M. Hadhad a écrit: «Ce n’est que le début des changements climatiques.» Sa remarque a aussitôt déclenché un débat sur Twitter: une violente tempête peut-elle être liée à une tendance climatique plus large?

Les climatosceptiques se sont déchaînés et deux climatologues ont déclaré en entrevue que des événements isolés pouvaient rarement être liés de manière concluante au réchauffement climatique causé par l’activité humaine. Mais Megan Kirchmeier-Young, chercheuse à Environnement Canada, estime qu’il existe des preuves scientifiques solides selon lesquelles de telles précipitations se produiront plus fréquemment en raison d’une hausse des températures liée à l’activité humaine.

Une porte-parole du ministère des Transports de la Nouvelle-Écosse a déclaré que les pluies diluviennes avaient provoqué des inondations et des affaissements de routes, par lessivage, dans divers secteurs d’Antigonish.