Des politiciens et des artistes ébranlés par la fusillade meurtrière à Toronto

TORONTO — Le nouveau ministre fédéral responsable de la lutte contre la violence armée affirme avoir communiqué avec le maire et le chef de police de Toronto pour savoir comment Ottawa peut appuyer les efforts visant à stopper la vague de violences qui secoue la métropole canadienne.

Bill Blair, ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, un nouveau ministère fédéral, a fait ces commentaires sur Twitter lundi alors que d’autres politiciens fédéraux ont écrit des messages pour apporter leur soutien aux victimes de la fusillade de dimanche soir dans le quartier Greektown, à Toronto. Avant de se présenter aux élections générales de 2015, M. Blair avait été pendant 10 ans directeur du Service de police de Toronto.

Le premier ministre Justin Trudeau a qualifié la fusillade de tragédie, mais il a ajouté que «les Torontois sont forts, résilients et courageux».

Le chef du Nouveau Parti démocratique fédéral, Jagmeet Singh, a indiqué que son coeur se tournait vers tous ceux qui ont été touchés par la fusillade, y compris les premiers répondants. Avant d’être élu chef du NPD fédéral, M. Singh était député provincial dans la grande région de Toronto depuis 2011.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, dont le ministère supervise un programme fédéral visant à réduire les armes à feu et les activités de gangs criminels au Canada, a remercié les premiers intervenants pour leur travail, et a indiqué qu’il avait communiqué avec le maire de Toronto.

La députée libérale dans la circonscription fédérale où a eu lieu la fusillade, Julie Dabrusin, s’est dite choquée et attristée par la tragédie, et elle a communiqué avec la police pour obtenir plus de renseignements.

Des artistes secoués

Des artistes canadiens ont aussi exprimé lundi leur attachement au quartier Greektown où a eu lieu la fusillade meurtrière dimanche soir.

Ce quartier est bien connu pour ses bars et restaurants dans la rue Danforth. La vie dans ce quartier a été un peu immortalisée dans une ballade des Barenaked Ladies, dans les années 1990. Dans un message sur Twitter, lundi matin, l’ancien chanteur du groupe, Steven Page, a cité «The Old Apartment», ode nostalgique à une maison située dans cette rue Danforth.

M. Page écrit qu’il a habité dans le quartier pendant 25 ans, et que c’est là où vivent ses enfants aujourd’hui. Il ajoute que 2018 aura été «terrible et violente pour Toronto».

L’acteur Patrick J. Adams, de la série télévisée «Suits» («Les Deux font la paire»), a également eu un commentaire sur les récentes violences armées dans la métropole canadienne. «Une autre soirée de perte de vie insensée et de brutalité dans ma ville natale.»

Les membres du groupe montréalais Arcade Fire, qui présentaient un spectacle dans l’ouest de Toronto dimanche soir, ont entendu parler de la fusillade quand ils sont sortis de scène. Ils ont transmis «tout leur amour aux personnes touchées».