Des prix Nobel demandent à Justin Trudeau de rejeter le projet de Teck Resources

L’écrivaine canadienne Alice Munro fait partie des 42 prix Nobel qui exhortent le premier ministre Justin Trudeau à rejeter l’important projet minier de sables bitumineux de Teck Resources en Alberta.

Mme Munro, le biologiste canadien Jack W. Szostak et 40 autres Nobel de médecine, de chimie, de physique, de littérature, de la paix et d’économie ont signé une lettre au premier ministre Trudeau, publiée vendredi dans le quotidien britannique The Guardian. Également adressée à la vice-première ministre, Chrystia Freeland, la lettre soutient qu’«il n’y a plus de place pour l’expansion du secteur des combustibles fossiles».

Les signataires qualifient les projets de combustibles fossiles d’«affront à l’urgence climatique actuelle»; ces projets seraient  incompatibles avec l’engagement du Canada de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et d’oeuvrer à la réconciliation avec les Premières Nations.

La lettre, qui a été publiée vendredi après-midi sur le site internet du Guardian, demande à M. Trudeau d’écarter en fait tous les nouveaux projets d’exploitation de combustibles fossiles. «Le simple fait qu’ils soient discutés au Canada devrait être considéré comme une honte», écrivent les Nobel.

Le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, a répondu à la lettre en disant que le Canada doit offrir les ressources les plus propres pour les marchés mondiaux tandis qu’il prend la voie d’un avenir à faibles émissions de carbone.

«Le Cabinet examinera le projet Teck Frontier en fonction de ses mérites», a-t-il affirmé dans un courriel.

«Nous tiendrons compte de toutes les circonstances et de toutes les informations disponibles pour nous assurer que c’est le meilleur que le Canada puisse offrir au monde en termes de développement durable et responsable.»

Mercredi dernier, plus de 175 médecins, experts et professionnels de la santé signaient une lettre, sous l’égide de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement, demandant au premier ministre, «au nom des enfants», de rejeter le projet minier.

Teck Resources, de Vancouver, souhaite produire 260 000 barils par jour de pétrole à partir des sables bitumineux de l’Alberta. Le projet de 20,6 milliards $ devrait aussi émettre environ quatre millions de tonnes de gaz à effet de serre par année pendant 40 ans. Ottawa devrait annoncer d’ici la fin du mois s’il accorde le feu vert au projet «Frontier». Les partisans du projet proposé par Teck Resources affirment qu’il créera des milliers d’emplois et stimulera l’économie en difficulté de l’Alberta.

Alice Munro a remporté le prix Nobel de littérature en 2013, alors que le professeur Szostak a décroché le Nobel de médecine en 2009. Le projet a également été critiqué par des vedettes hollywoodiennes comme Jane Fonda, Martin Sheen, Susan Sarandon et Joaquin Phoenix.

Mais l’opposition est aussi forte au sein même du caucus libéral à Ottawa: de nombreux députés ont ouvertement fait campagne contre l’approbation du projet, qu’ils considèrent comme contraire à l’engagement de M. Trudeau de lutter contre les changements climatiques.

Teck Resources, qui publiait ses résultats trimestriels vendredi, a prévenu qu’elle devrait inscrire à ses comptes une charge de dépréciation d’environ 1,13 milliard $ si Ottawa décidait de ne pas approuver ce projet minier.

 

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:TECK.B. TSX:SU)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire