Des psychiatres du Québec s’unissent pour contrer la détresse des jeunes

MONTRÉAL — Des psychiatres du Québec lancent le Mouvement Alphas connectés, une initiative visant à mieux se préoccuper de la santé mentale des jeunes.

L’Association des médecins psychiatres du Québec signale qu’un jeune sur trois au Québec fait face à un niveau élevé de détresse psychologique et que les troubles mentaux ne font que grimper, comme les troubles anxieux qui ont doublé en six ans.

Les médecins ajoutent que les demandes pour des services en santé mentale surpassent l’offre disponible.

Le Mouvement Alphas connectés initié par l’Association propose l’instauration d’un cours d’éducation à la santé mentale dès l’école primaire afin de mieux éduquer les jeunes sur la connaissance et la gestion de leurs émotions, sur les causes et les facteurs de risque des troubles mentaux.

Le mouvement s’attarde à la génération Alpha, ainsi surnommée par les sociologues, soit celle des jeunes nés après 2010.

L’Association des médecins psychiatres du Québec prévoit que ces jeunes exerceront des emplois qui n’existent pas encore, qu’ils seront exposés à l’intelligence artificielle, aux robots et aux objets connectés. Cette génération devra donc avoir les outils pour gérer l’impact psychologique de la vie numérique, dès l’école primaire.

Plusieurs organisations s’unissent à l’Association afin de susciter des mobilisations et des gestes concrets dans les divers milieux pour favoriser la santé mentale des jeunes. Parmi elles figurent la Fédération des médecins spécialistes du Québec, l’Association des pédiatres du Québec, l’Association des spécialistes en médecine préventive du Québec et la Fondation Jeunes en Tête.

 

Les plus populaires