Des sonars empêchent les hélicoptères Cyclone d’atterrir sur les bateaux

HALIFAX — La mise à l’essai de nouveaux hélicoptères de la marine canadienne a frappé un noeud, alors que certains Cyclone CH-148 vont devoir être amputés de leur sonar avant de pouvoir atterrir sur les bateaux.

Par courriel, la Marine royale canadienne a expliqué que les sonars risquent d’être heurtés par le système qui permet d’ancrer les hélicoptères au bateau à l’atterrissage.

Le sonar, qui est habituellement plongé dans l’eau au moment de son utilisation, dépasse légèrement sous le fuselage de l’hélicoptère en position remontée.

Dans son courriel, le major Holly-Anne Brown précise que «la protubérance» présente un risque d’accrochage avec le système d’atterrissage C-RAST. Pour cette raison, les appareils ne sont pas autorisés à participer à des opérations sur les bateaux.

Les 14 hélicoptères, connus comme le bloc 1, peuvent tout de même participer à des opérations à partir du sol et peuvent servir à des essais et à des entraînements une fois les sonars retirés par les équipes d’entretien.

Par ailleurs, selon le major Brown, les hélicoptères conçu par Sikorsky Aircraft Corporation disposent d’autres systèmes de détection des sous-marins.

Holly-Anne Brown soutient que le fabricant américain va redessiner le système de sonar afin d’éviter le même problème avec les 14 prochains hélicoptères attendus.

Il n’a toutefois pas été possible d’obtenir des précisions sur les coûts de cette modification.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie