Des sympathisants de l’ex-ambassadeur de la Turquie contestent son arrestation

OTTAWA – Des sympathisants de l’ancien ambassadeur de la Turquie au Canada demandent au gouvernement turc de démontrer des preuves qu’il était lié à la tentative de coup d’État, sinon de le relâcher.

Tuncay Babali a apparemment été arrêté il y a une semaine puisque les autorités le soupçonnent d’être parmi ceux qui ont orchestré la tentative de putsch du 15 juillet.

Depuis ce temps, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan a procédé à une purge au sein de son administration. Des centaines de fonctionnaires ont été arrêtés — dont M. Babali — pour leurs possibles liens avec le mouvement de Fetullah Gülen, qui est selon le gouvernement turc le grand responsable du coup d’État.

Tuncay Babalim, qui a été ambassadeur au Canada entre 2012 et 2014, était perçu comme l’un des jeunes diplomates les plus prometteurs en Turquie. Son poste au Canada a été son dernier à l’étranger avant qu’il ne retourne à Ankara pour travailler au ministère des Affaires étrangères.

Le gouvernement l’a congédié 11 jours après la tentative de coup d’État, et il l’a ensuite emprisonné le 18 août, a indiqué Gregg Roman, directeur du Forum du Moyen-Orient à Philadelphie.

L’ambassade turque à Ottawa n’a pas commenté la détention de M. Babali, soulignant cependant que l’homme n’avait pas été arrêté et qu’il ne faisait pas face à des accusations criminelles.

«C’est symptomatique des plus de 10 000 personnes qui ont été emprisonnées. C’est la démocratie à son pire», a lancé M. Roman.