Des syndiqués du réseau scolaire de la vallée de l’Annapolis, en N.-É., ont débrayé

HALIFAX — Des centaines de syndiqués du réseau scolaire de la vallée de l’Annapolis, en Nouvelle-Écosse, ont débrayé lundi dans le cadre d’un litige sur les salaires.

Plus de 600 travailleurs du Centre régional d’éducation de la vallée d’Annapolis ont quitté le travail à 8 h lundi matin, mais les écoles sont restées ouvertes.

Les travailleurs en grève de ces écoles comprennent des aides-enseignants, des éducatrices en garderies, des bibliothécaires et des employés de soutien aux élèves.

Le Syndicat des employés du gouvernement et des employés généraux de la Nouvelle-Écosse soutient que la grève survient après plus d’un an de négociations.

Le syndicat dénonce le fait que les travailleurs du Centre régional de la vallée d’Annapolis et du Centre régional de la Rive-Sud gagnent moins que ceux de Halifax qui font le même travail, avec un salaire de départ pour certains postes aussi bas que le salaire minimum.

Quelque 160 autres travailleurs du Centre régional d’éducation de la Rive-Sud doivent eux aussi déclencher la grève mardi.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.