Des tirs russes atteignent l’Ukraine, laissant la plupart des citoyens de Kyiv sans eau

KYIV, Ukraine — Un barrage massif de frappes russes a touché des infrastructures critiques à Kyiv, Kharkiv et d’autres villes ukrainiennes, lundi matin, coupant l’eau et l’électricité à ces endroits, alors que Moscou accuse l’Ukraine d’avoir attaqué sa flotte de la mer Noire.

Le ministère russe de la Défense a déclaré que ses militaires avaient mené «des frappes avec des armes aériennes et maritimes de haute précision à longue portée contre le commandement militaire et les systèmes énergétiques de l’Ukraine». 

Il a ajouté que les objectifs avaient été atteints et que les cibles désignées avaient été frappées.

L’armée de l’air ukrainienne a dit avoir abattu 44 des plus de 50 missiles lancés par la Russie.

Le premier ministre ukrainien Denys Shmyhal a précisé que des missiles et des drones russes avaient touché dix régions ukrainiennes et endommagé 18 objets, dont la plupart sont des installations énergétiques.

Des centaines de localités dans sept régions ukrainiennes ont été privées d’électricité, a-t-il indiqué dans un message sur Facebook, ajoutant que «les conséquences auraient pu être bien pires» si les forces ukrainiennes n’avaient pas abattu la plupart des missiles russes.

De fortes explosions ont été entendues dans la capitale ukrainienne, tôt le matin, tandis que les habitants se préparaient à aller travailler. Beaucoup ont reçu des textos des services d’urgence concernant la menace d’une attaque de missile, et les sirènes des raids aériens ont hurlé pendant trois heures d’affilée.

Le maire de Kyiv, Vitali Klitschko, a déclaré que 80 % des citoyens de la ville de trois millions d’habitants se sont retrouvés sans approvisionnement en eau en raison des dommages causés à une centrale électrique.

Les autorités locales s’efforçaient de rétablir l’approvisionnement dès que possible, a affirmé le maire Klitschko.

Andriy Yermak, le chef du bureau du président Volodymyr Zelenskyy, a promis que les attaques contre les installations civiles n’affaibliraient pas la résistance ukrainienne.

«Nous persévérerons et des générations de Russes paieront le prix fort pour leur disgrâce», a tranché M. Yermak.

L’attaque survient deux jours après que la Russie eut accusé l’Ukraine d’avoir mené une attaque de drone contre la flotte russe de la mer Noire, au large des côtes de la péninsule de Crimée. L’Ukraine a nié l’attaque, affirmant que la Russie avait mal géré ses propres armes, mais Moscou a tout de même annoncé l’arrêt de sa participation à un accord négocié par l’ONU et la Turquie pour permettre le passage en toute sécurité des navires transportant du grain en provenance d’Ukraine.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré lundi que son pays était déterminé à aller de l’avant avec l’accord sur le grain, qui a permis l’exportation de plus de 9 millions de tonnes de céréales depuis l’Ukraine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.