Des vaches génétiquement modifiées contre le coronavirus

MONTRÉAL — Des vaches génétiquement modifiées semblent en mesure de produire les anticorps humains qui neutralisent le virus SRAS-CoV-2.

Ces vaches ont été créées par une firme de biotechnologie américaine de Sioux Falls, dans le Dakota du Nord.

SAb Biotherapeutics altère certaines cellules immunitaires pour qu’elles transportent l’ADN qui permet aux humains de produire des anticorps. Les animaux peuvent ensuite produire des anticorps humains quand ils sont exposés à une protéine pathogène, comme la protéine de spicule du coronavirus.

Un spécialiste a comparé les vaches à un gigantesque bioréacteur.

Le patron de SAb Biotherapeutics prétend que le sang bovin peut contenir jusqu’à deux fois plus d’anticorps par millilitre que le sang humain.

Les anticorps produits par les vaches sont aussi en mesure de reconnaître différentes portions du virus, et non une seule, ce qui augmente leur puissance et pourrait leur permettre de conserver leur efficacité même si le virus mute.

Lors de tests menés en laboratoire par SAb Biotherapeutics, les anticorps produits par les vaches auraient été quatre fois plus efficaces que le plasma convalescent humain pour empêcher le virus d’infecter des cellules.

SAb Biotherapeutics espère lancer un essai clinique d’ici quelques semaines.