Des vents forts pourraient alimenter un feu de forêt en Colombie-Britannique

PENTICTON, C.-B. — Des vents puissants pourraient contraindre des résidants vivant à proximité d’un immense feu de forêt à évacuer dès vendredi.

Ils ont été invités jeudi à se préparer au cas où un ordre d’évacuation serait lancé. 

L’incendie qui s’étend sur 20 kilomètres carrés a déjà détruit une maison et contraint les résidents de 300 résidences à quitter cette semaine leur domicile. Des résidents de 3700 autres propriétés situées près de Penticton restent en état d’alerte.

«Si les vents sont forts, nos équipes seront certainement mises au défi», a déclaré Mitch Pence du service des incendies de forêt de la Colombie-Britannique.

Une vague d’incendies ont éclaté cette semaine dans la province, mettant ainsi fin à une saison qui avait relativement tranquille jusqu’à présent.

Selon le service des incendies de forêt de la Colombie-Britannique, plus du quart des incendies enregistrés dans la province depuis avril, sont survenus au cours des sept derniers jours.

Selon son site internet, bon nombre des 154 feux en activités ont été provoqués par la foudre. Plus d’une trentaine ont été répertoriées comme incontrôlables.

Des températures plus fraîches et des vents légers avaient aidé les pompiers à réaliser «de grands progrès» près de Penticton.

L’incendie s’est déclaré mardi dans un ravin et s’est propagé sur le flanc de la montagne grâce à un «mélange parfait» de temps et de topographie, a déclaré jeudi une porte-parole, Nicole Bonnett.

Environ 100 membres d’équipage et 13 hélicoptères ont été utilisés jeudi pour le contenir, mais le terrain rocheux et en pente a créé des difficultés pour les équipes au sol, tandis que la mauvaise visibilité a limité mercredi leur capacité à combattre l’incendie par voie aérienne.

«Il brûle sur un terrain assez désagréable, c’est assez rocheux, assez raide. La région est assez bien connue pour l’escalade, ce qui vous donne une idée de sa pente», a déclaré Mme Bonnett.

Bien que les évacués soient généralement invités à s’inscrire auprès des services d’urgence une fois qu’ils quittent leur domicile, les responsables de Penticton ont demandé à ceux qui se trouvaient dans la zone d’alerte de s’inscrire en ligne ou par téléphone dès maintenant afin qu’ils puissent commencer à identifier ceux qui auraient besoin d’hébergement, de transport et d’accès aux médicaments au cas où l’ordre d’évacuation serait lancé.

Laisser un commentaire
Les plus populaires