Des votes déchiquetés? De fausses informations circulent en Géorgie

Le gouvernement et les responsables électoraux demandent fréquemment aux entreprises de déchiquetage de se débarrasser de documents personnels et délicats qui ne sont plus nécessaires.

Mais dans un comté en banlieue d’Atlanta cette semaine, ces rendez-vous de routine d’élimination des déchets ont été transformés en une autre histoire de désinformation électorale lorsque des utilisateurs sur les médias sociaux ont faussement affirmé que les camions de déchiquetage détruisaient les bulletins de vote et «des preuves de fraude électorale».

Les allégations non fondées continuent de se répandre en ligne alors que les responsables géorgiens procèdent à un recomptage des bulletins de vote avec des machines après que des résultats certifiés eurent démontré que Joe Biden avait 12 670 voix d’avance contre le président Donald Trump. M. Trump a demandé le recomptage, qui fait suite à un décompte manuel à l’échelle de l’État.

L. Lin Wood Jr, un avocat conservateur qui a été débouté devant les tribunaux pour bloquer la certification des résultats en Géorgie, a partagé mardi une série de vidéos tournées par un résidant de la Géorgie. On pouvait voir un camion de déchiquetage à l’extérieur du centre gouvernemental de West Park, à Marietta.

«Les preuves de fraude électorale sont en train d’être détruites dans le comté de Cobb, en Géorgie AUJOURD’HUI», a écrit M. Wood sur Twitter «De nombreuses personnes, puissantes et moins puissantes, iront en PRISON.»

La véritable explication de la visite du camion était beaucoup moins scandaleuse: il s’agissait d’un déchiquetage systématique des documents fiscaux du comté.

Selon Ross Cavitt, directeur des communications du comté, le bureau du commissaire aux impôts du comté, qui partage un bâtiment avec le bureau principal des élections, fait déchiqueter des documents deux fois par mois.

«Aucun élément des élections de Cobb n’était impliqué», a déclaré M. Cavitt à l’Associated Press dans un courriel.

Les fausses allégations s’appuient sur des rumeurs similaires à la semaine dernière, lorsque le même résidant de la Géorgie a pris des photos et une vidéo d’un camion détruisant des déchets liés aux élections à l’extérieur du centre Jim R. Miller, à Marietta, affirmant qu’il s’agissait de preuves de «déchiquetage de bulletins de vote».

Quand M. Wood a partagé les photos et les vidéos, vendredi, les représentants du comté de Cobb ont réfuté cette affirmation, expliquant que l’entreprise de déchiquetage avait été sommée de détruire du matériel électoral non pertinent, comme cela se produit après toutes les élections.

«Tout ce qui est important, dont les bulletins de vote, les demandes de vote par correspondance avec signatures, et tout ce qui est utilisé dans le dépouillement ou le recomptage restent dans le dossier», a assuré Janine Eveler, directrice des élections et de l’inscription des électeurs du comté.

M. Wood n’a pas répondu à un appel téléphonique ni à un courriel de l’Associated Press.

Malgré les réponses du comté, les micromessages de M. Wood avec les affirmations démenties ont continué d’être populaires, rassemblant collectivement plus de 200 000 partages. Et une publication distincte d’un utilisateur de Facebook affirmant à tort qu’une entreprise de déchiquetage avait été «embauchée par les démocrates» pour détruire des preuves a été vue près de 150 000 fois.

Les responsables du comté ont déclaré à l’Associated Press qu’ils n’avaient vu aucune preuve de fraude ou d’anomalie dans la compilation des votes lors des élections de 2020.

«Les gens, de nos jours, publient des trucs immédiatement sans poser de questions et sans aucun contexte approprié, et cela se propage comme une traînée de poudre», a soutenu M. Cavitt.

Laisser un commentaire