Destitution du président Trump: la Chambre se prépare à un vote historique

WASHINGTON — Alors que la Chambre des représentants des États-Unis se prépare à un vote historique qui devrait mener à des accusations contre le président Donald Trump dans le cadre d’une procédure de destitution, le public américain semble toujours aussi divisé sur la question.

De nombreux sondages publiés depuis que la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a annoncé le lancement d’une enquête en destitution le 24 septembre montrent que les Américains sont partagés quant à savoir si M. Trump devrait être démis de ses fonctions. Et chaque camp semble s’accrocher fermement à son opinion.

L’enquête en destitution semble avoir eu peu d’impact sur la popularité de Donald Trump, dont le taux d’approbation a peu varié depuis le début de sa présidence.

Le président pourrait être accusé d’abus de pouvoir et d’obstruction au Congrès. La Chambre des représentants a passé des semaines à enquêter pour savoir si M. Trump a violé son serment présidentiel en demandant au gouvernement ukrainien d’enquêter sur un opposant politique.

L’approbation générale de M. Trump est restée stable tout au long de l’enquête en destitution. Un nouveau sondage AP-NORC Center for Public Affairs Research indique un taux d’approbation de 40 %, un score qui se maintient depuis plusieurs mois et qui est resté sensiblement le même pendant la majeure partie de la présidence de M. Trump.

De nouveaux sondages menés par Washington Post/ABC News et CNN montrent qu’environ la moitié des Américains souhaitent la destitution du président Trump.

La proportion d’Américains favorables à la destitution a connu une hausse ponctuelle après le lancement officiel de l’enquête en septembre. Plus tôt cette année, les sondages montraient qu’une majorité d’Américains étaient opposés à la destitution.

Le vote de mercredi à la Chambre des représentants devrait suivre les lignes partisanes: les démocrates, majoritaires, devraient presque tous approuver les accusations contre M. Trump, ce qui aura pour effet de transmettre le dossier au Sénat en vue d’un procès en destitution.