Détention de Canadiens en Chine: les États-Unis appuient le Canada

OTTAWA — Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que son pays supportait le Canada dans sa lutte contre ce qu’il qualifie de «détention coercitive de citoyens canadiens» par la Chine.

Mike Pompeo et le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne ont déclaré avoir parlé lundi d’une série d’enjeux internationaux préoccupants.

Le ministre Champagne a indiqué que c’était «un appel très productif».

Dans leurs comptes rendus séparés de cet échange, aucun des deux ne mentionne le nom des détenus, mais la Chine détient deux Canadiens depuis plus d’un an.

Le diplomate Michael Kovrig et l’entrepreneur Michael Spavor ont été interpellés quelques jours après que le Canada a arrêté la dirigeante chinoise de Huawei Technologies Meng Wanzhou en vertu d’un mandat d’extradition américain lié à des accusations de fraude bancaire, et jusqu’à présent, les démarches d’Ottawa pour faire libérer les deux Canadiens n’ont données aucun résultat positif.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré la semaine dernière qu’il avait demandé aux États-Unis de ne pas signer de nouvel accord commercial avec Pékin tant que les deux Canadiens ne seraient pas libérés.