Deux Américains coupables d’avoir comploté pour enlever la gouverneure du Michigan

GRAND RAPIDS, Mich. — Deux Américains ont été reconnus coupables d’avoir comploté dans le but d’enlever la gouverneure du Michigan Gretchen Whitmer en 2020, mardi. Leur stratagème avait été déjoué par le FBI, mais les deux hommes pourraient tout de même se voir infliger une peine allant jusqu’à la prison à vie.

Le verdict rendu par le jury dans cette affaire représente une importante victoire pour le département de la Justice américain. Il y a quatre mois, un autre jury n’avait pas réussi à s’entendre sur un verdict unanime pour Adam Fox et Barry Croft fils, mais avait acquitté deux autres accusés.

Cette situation surprenante avait mené au deuxième procès qui a connu son dénouement mardi.

Fox et Croft ont été reconnus coupables d’un chef d’accusation de complot pour leur plan d’enlever la gouverneure, ainsi que d’un second chef pour avoir tenté de faire usage d’une arme de destruction massive.

Selon le récit des procureurs, les deux hommes avaient planifié de faire exploser un pont pour créer une diversion dans le camp policier s’ils étaient parvenus à enlever la gouverneure à son chalet.

Leur plan était décrit comme un cri de ralliement pour une nouvelle guerre civile américaine.

«Le verdict nous montre que la violence et les menaces n’ont pas leur place dans notre vie politique. Ceux qui tentent de nous diviser seront tenus responsables. Ils ne réussiront pas», a réagi la gouverneure Whitmer, mardi.

«Mais nous devons aussi constater dans quel état se trouve notre système politique actuellement. Les complots contre des élus et les menaces contre le FBI illustrent de manière inquiétante qu’il existe du terrorisme intérieur radicalisé qui menace le fondement même de notre république», a ajouté la gouverneure démocrate.

Fox et Croft ont simplement jeté un regard en direction du jury au moment où le verdict était rendu.

«Nous espérions un verdict différent», a dit Christopher Gibbons, l’un des avocats de la défense.

L’enquête s’est amorcée lorsqu’un vétéran de l’armée, Dan Chappel, a rejoint un groupe paramilitaire du Michigan. Il a toutefois été alarmé lorsque certains membres du groupe ont commencé à évoquer la possibilité de tuer des policiers.

Il a accepté de devenir un informateur du FBI et, au cours de l’été 2020, il s’est rapproché de Fox et des autres membres. Il a notamment réussi à enregistrer secrètement des conversations et à participer à des exercices de tir dans le Wisconsin et le Michigan avec le groupe.

Le FBI en a fait une affaire majeure de terrorisme intérieur avec deux autres sources et deux agents sous couverture intégrés au groupe. Les preuves ont démontré que le groupe avait de nombreuses frustrations envers la société, en particulier contre les mesures sanitaires liées à la COVID-19 imposées par la gouverneure Whitmer au début de la pandémie.

Fox, Croft et d’autres membres, accompagnés par les agents d’infiltration, se sont rendus dans le nord du Michigan au milieu de la nuit pour observer le chalet de la gouverneure et un pont qui pourrait être détruit pour créer la diversion.

Il n’y a finalement pas eu atteinte à l’intégrité physique de la gouverneure Whitmer, tandis que six hommes ont été arrêtés en lien avec ce complot en octobre 2020.

Dans des procès distincts, mais tout de même reliés à ce dossier, huit autres hommes sont poursuivis par le procureur général du Michigan devant les tribunaux de l’État.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.