Deux autres communautés autochtones du nord-ouest de l’Ontario sont évacuées mercredi

TORONTO — Des résidents vulnérables de deux autres communautés autochtones du nord-ouest de l’Ontario sont évacués mercredi en raison des incendies de forêt qui menacent dans la région.

Le gouvernement ontarien affirme que les résidents vulnérables des premières nations de North Spirit Lake et de Cat Lake sont évacués, à la demande des dirigeants de ces communautés.

Un porte-parole du ministère du Solliciteur général a déclaré que les dirigeants étaient préoccupés par les incendies de forêt à proximité et l’impact de la fumée.

Il y a quelques semaines, des résidents de trois autres communautés autochtones avaient été évacués en raison d’incendies de forêt menaçants. 

Au total, environ 2600 personnes avaient été évacuées des communautés des premières nations de Poplar Hill, de Deer Lake et de Pikangikum. Ces résidents ont été déplacés vers des collectivités hôtes comme Timmins, Thunder Bay et Sudbury.

Le gouvernement indique que 155 incendies sont présentement actifs dans le nord-ouest de l’Ontario, dont 77 ne sont pas maîtrisés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.