Deux commissaires superviseront la révision de la Loi sur les langues officielles

FREDERICTON — Le Nouveau-Brunswick a nommé une juge de la cour provinciale et un ancien sous-ministre de l’Éducation pour superviser la révision de la loi provinciale sur les langues officielles.

Le cabinet du premier ministre a annoncé que la juge Yvette Finn et John McLaughlin auront le mandat de consulter le public et les intervenants clés avant de formuler des recommandations. Leur rapport final doit être remis avant le 31 décembre.

La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick s’est dite satisfaite du choix des deux commissaires. Selon elle, tous deux ont le profil et l’expertise nécessaires «pour réaliser avec aplomb ce projet de révision».

Le gouvernement a rappelé que Mme Finn, qui a déjà enseigné à l’université, a été très impliquée dans les associations acadiennes. M. McLaughlin a occupé plusieurs postes dans le système de l’éducation.

En janvier, le premier ministre Blaine Higgs avait annoncé la révision de la Loi sur les langues officielles. Il avait alors déclaré que «les nouvelles technologies et les défis croissants en matière de main-d’œuvre causés par l’émigration exercent des pressions sur la capacité de la province à pouvoir continuer d’offrir des services de haute qualité dans les deux langues officielles».

Les deux commissaires devront aussi des façons d’améliorer l’accès aux deux langues officielles pour tous les gens du Nouveau-Brunswick. 

«Présentement, moins de 50 pour cent des élèves du système scolaire anglophone qui terminent leurs études secondaires ont la capacité de parler anglais et français», peut-on lire dans le communiqué du gouvernement.

—-

Cette dépêche a été produite avec l’aide financière des Bourses de Facebook et de La Presse Canadienne pour les Nouvelles.

Laisser un commentaire