Deux détenus et neuf employés atteints de la COVID-19 à Port-Cartier

OTTAWA — Deux détenus ont reçu des résultats positifs à la COVID-19 au pénitencier à sécurité maximale de Port-Cartier. Il s’agit des premiers cas confirmés de contamination de détenus dans un établissement carcéral fédéral.

Service correctionnel Canada (SCC) révèle que neuf employés du pénitencier avaient déjà reçu des résultats positifs de contamination avant que les détenus n’obtiennent leur diagnostic.

Dans un communiqué de presse publié lundi, SCC précise que tous les employés touchés se trouvent en isolement à domicile.

«Dès qu’un résultat positif a été signalé pour un employé la semaine dernière, d’autres personnes ont été identifiées […] et ont été soumises à un test de dépistage», peut-on lire.

Cette enquête et les tests qui ont suivi ont permis de découvrir tous les autres cas de l’établissement carcéral de Port-Cartier. 

En date de samedi, 50 détenus avaient été testés. Une forte majorité de 45 tests se sont avérés négatifs. Trois cas demeurent sous investigation.

Les deux patients détenus se trouvent isolés du reste de la population carcérale. Un isolement cellulaire a été imposé dans tout le pénitencier.

SCC assure surveiller de près l’état de santé des personnes infectées et appliquer les recommandations des autorités de santé publique pour éviter toute propagation du coronavirus à l’intérieur de l’établissement.

«Nous avons des équipes de services de santé spécialisées dans nos établissements, avec du personnel infirmier et des médecins sur place pour surveiller et évaluer les détenus qui développent des symptômes», assure l’agence fédérale.

La semaine dernière, le premier ministre Justin Trudeau a reconnu que les détenus étaient davantage à risque de contracter le SARS-CoV-2 et de le transmettre au reste de la population carcérale. Il n’a toutefois pas mentionné si des discussions ont eu lieu avec les provinces afin de déployer une stratégie de prévention commune.

Plusieurs mesures de prévention ont tout de même été mises de l’avant dans les établissements fédéraux comme celui de Port-Cartier.

Par ailleurs, le pénitencier situé sur la Côte-Nord a informé toutes les personnes ayant eu des contacts avec les gens infectés. Une opération de grand nettoyage a également été menée.

Notons que les visites sont interdites, que les permissions de sorties sont suspendues et qu’on ne procède à aucun transfert de détenu.