Deux enfants sont retrouvés morts à Wendake: un suspect est arrêté

Deux jeunes enfants ont été retrouvés morts dans une résidence de Wendake, dans la région de Québec.

La Sûreté du Québec (SQ) a été appelée dimanche vers 2 h par le Service de police de Wendake concernant la découverte de deux corps.

Selon la SQ, un individu de 30 ans s’est présenté au Service de police de la Ville de Québec en lien avec ce qui s’est produit.

Le suspect est détenu et soupçonné d’avoir commis un double meurtre.

«On parle de deux jeunes enfants et on n’exclut pas que ce soit un drame familial», a indiqué Ann Mathieu, porte-parole de la SQ.

L’individu sera évalué au centre hospitalier et ensuite rencontré par des enquêteurs.

Selon Konrad Sioui, grand chef sortant de la nation wendate, les deux enfants étaient frères, l’un avait environ trois ans et l’autre six.

«C’est une journée qui nous force à reconsidérer notre approche envers la santé mentale. Il y a des gens qui souffrent en silence, ce n’est pas acceptable que de petits anges comme ça fassent l’objet de tant de violence» a indiqué Konrad Sioui, qui a précisé que sa communauté n’a pas «suffisamment de ressources et d’infrastructures pour faire face aux problèmes de santé mentale».

Konrad Sioui a indiqué que la mère des enfants avait été transportée dans un centre hospitalier.

«Il n’y a pas de mots pour décrire sa peine, elle a été transportée rapidement pour être soignée», a indiqué le grand chef, en précisant que la famille, originaire de Sept-Îles, venait de s’installer dans la réserve de Wendake.

Le dossier a été pris en charge par une équipe des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec qui travaillera avec la police de Wendake.

Des techniciens en identité judiciaire doivent procéder à l’expertise de la scène.

Le premier ministre François Legault a offert ses condoléances à la nation huronne-wendate. «J’ai le cœur brisé d’apprendre le décès de ces deux jeunes enfants. […] C’est tout le Québec qui est bouleversé ce matin devant ce drame sans nom», a-t-il écrit sur Tweeter.

Son nouveau ministre responsable des Affaires autochtones a lui aussi réagi au drame en publiant un message sur Twitter. «Mes premières pensées vont aux proches et à la famille de ces deux jeunes enfants. Il n’y a pas de mot pour décrire un drame semblable. Mon cœur de père est bouleversé. La SQ fera la lumière sur les événements», a écrit Ian Lafrenière.

Laisser un commentaire