Deux engins explosent à Amherst, en Nouvelle-Écosse

AMHERST, N.-É. — Deux engins explosifs ont explosé dans les rues d’Amherst, en Nouvelle-Écosse, et un troisième engin, qui n’a pas explosé, a été retrouvé tôt mercredi matin.

Le chef de la police d’Amherst, Dwayne Pike, a précisé mercredi matin que les deux premières explosions n’avaient pas causé de blessures ni de dommages. Le troisième engin explosif a été désamorcé en toute sécurité dans un parc voisin par des artificiers de la Gendarmerie royale du Canada.

Le chef Pike a refusé de préciser la nature des engins, puisque l’enquête est en cours. «Le responsable choisit des heures et des endroits qui ne sont habituellement pas très achalandés, mais on ne peut pas prévoir si quelqu’un marchera dans un parc ou dans une rue», a-t-il dit. 

Le maire d’Amherst, David Kogon, a déclaré que la première explosion, qui a été entendue dans toute la ville, avait été signalée lundi soir vers 22 h près du carrefour des rues Agnew et Rupert. La deuxième a été signalée dans la nuit de mercredi, vers 2 h 30, à quelques pâtés de maisons au nord des rues Agnew et Willow.

Le maire Kogon a indiqué que l’engin qui n’a pas explosé avait été retrouvé à proximité, alors que la police convergeait sur les lieux.

«Il s’agit d’une affaire sérieuse qui fait l’objet d’une enquête approfondie», a souligné le maire. «(La police) n’a pas voulu utiliser le mot bombe pour l’instant.»

Laisser un commentaire