Deux groupes d’avocats de l’aide juridique en grève chacun leur tour cette semaine

MONTRÉAL — Le service d’aide juridique sera touché par une grève de ses avocats, cette semaine, alors qu’un premier groupe de 200 avocats débraiera lundi et mardi et l’autre groupe, comptant 210 avocats, en fera autant mercredi et jeudi.

Des manifestations devant les palais de justice dans l’ensemble du Québec, devant des bureaux de ministres et devant le parlement sont aussi à l’ordre du jour.

Ces avocats de l’aide juridique revendiquent la parité avec les procureurs aux poursuites criminelles et pénales.

«Il faut recommencer l’exercice périlleux à chaque fin de convention collective, à chaque échéance. Alors les Couronnes obtiennent leurs augmentations salariales, leurs nouvelles conditions de travail. Et nous, on doit tout le temps, au niveau de l’aide juridique, comme avocats de défense, justifier la raison pour laquelle notre travail est tout aussi ardu et tout aussi important que celui qu’exercent les procureurs de la Couronne. L’exercice est toujours à recommencer», a déploré en entrevue Me Daniel Lessard, vice-président de la Fédération des avocates et avocats de l’aide juridique.

Il affirme donc que son regroupement, indépendant des centrales syndicales, doit donc recourir à des moyens de pression pour infléchir la position gouvernementale.

Selon lui, Québec offre 2 % d’augmentation par année, comme ce qu’il a versé à l’ensemble des employés de l’État. Pour la quatrième année, un comité serait formé pour déterminer l’augmentation salariale à verser.

La Fédération des avocates et avocats de l’aide juridique souligne que les procureurs de la Couronne ont obtenu 2,5 % par année pendant quatre ans.

«C’est important pour l’aide juridique d’avoir une rétention d’avocats. On prévoit un exode des avocats de l’aide juridique vers la poursuite, parce que c’est mieux rémunéré. On veut un réseau d’aide juridique fort et compétent. On veut retenir les meilleurs avocats dans notre réseau et un des moyens d’y arriver, c’est la parité», a plaidé Me Lessard.

Les membres de sa fédération débraieront et manifesteront mercredi avant-midi devant les palais de justice régionaux à Québec, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en Mauricie-Bois-Francs, sur la Côte-Nord, en Abitibi-Témiscamingue, en Outaouais et sur la Rive-Sud de Montréal.

Jeudi, ils débraieront toute la journée et manifesteront à Québec et à Longueuil.

Ils auront donc utilisé une journée et demie de leur mandat de trois jours de grève.

Lundi et mardi, ce sont les avocats de l’aide juridique rattachés à la Fédération des professionnels, affiliée à la CSN, qui débraient dans leur région respective.

Leur revendication est la même quant à la parité salariale avec les procureurs aux poursuites criminelles et pénales.

Les avocats de l’aide juridique représentent les citoyens qui sont admissibles financièrement dans des causes matrimoniales, civiles, de santé mentale, de protection de la jeunesse, au criminel et pour la défense des jeunes contrevenants.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.