Deux hommes accusés de possession d’explosifs en Ontario

RICHMOND HILL, Ont. — Une information transmise par les agences frontalières du Canada et des États-Unis a mené à l’arrestation de deux hommes accusés de possession d’explosifs en Ontario, mais les autorités assurent que l’affaire n’est pas liée à la sécurité nationale.

La police régionale de York a indiqué que les deux suspects — Reza Mohammadiasl, âgé de 47 ans, et Mahyar Mohammadiasl, âgé de 18 ans — avaient été arrêtés dans une résidence de Richmond Hill.

La police avait ouvert une enquête jeudi dernier, après avoir reçu des informations de l’Agence des services frontaliers du Canada et du Service américain de la sécurité des douanes et de la protection des frontières.

Les autorités ont fouillé la maison vendredi et y ont trouvé des matériaux dangereux et explosifs, ainsi qu’un détonateur. Les résidences voisines avaient été évacuées par mesure de précaution pendant que la police retirait les matériaux.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a affirmé mardi qu’il s’agissait d’un dossier géré par la police régionale de York.

Il n’y a pas de lien connu entre ce dossier et la sécurité nationale, a-t-il dit à Ottawa.

«C’est une affaire de police locale. De toute évidence, ils ont procédé à des arrestations, ils ont porté des accusations et il leur appartient de commenter davantage», a-t-il ajouté.

La police invite toute personne qui connaîtrait les accusés ou qui disposerait d’informations susceptibles d’aider l’enquête à se manifester.