Deux organismes provinciaux confirment un «incident de confidentialité» chez Sobeys

STELLARTON, N.-É. — Deux organismes provinciaux de surveillance de la vie privée disent avoir reçu des signalements de violations de données de la part de Sobeys, qui a été aux prises avec des problèmes de «systèmes informatiques» pendant une grande partie de la semaine dernière, affectant les clients ayant des ordonnances dans certaines pharmacies de l’entreprise.

La Commission d’accès à l’information du Québec a confirmé jeudi avoir reçu une déclaration d’«incident de confidentialité» de l’épicier.

Elle a déclaré que des incidents de confidentialité se produisent en cas d’accès, d’utilisation ou de perte non autorisés d’informations personnelles ou de toute autre violation de la protection de ces informations.

Le Commissariat à l’information et à la protection de la vie privée de l’Alberta a également indiqué qu’il avait été informé par l’entreprise de l’incident et qu’il savait qu’une enquête est en cours.

Au niveau fédéral, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada dit être en communication avec l’entreprise pour obtenir plus d’informations et déterminer les prochaines étapes.

Lundi, la société mère de Sobeys, Empire Company a publié une déclaration sur la question, affirmant que certaines pharmacies éprouvaient des difficultés techniques pour remplir les ordonnances, mais n’a pas précisé l’origine du problème et n’a pas pu dire quand les perturbations seraient entièrement résolues.

«Les épiceries de la société demeurent ouvertes pour répondre aux besoins de la clientèle et ne sont pas confrontées à d’importantes perturbations pour le moment. Toutefois, certains services en magasin fonctionnent de façon intermittente ou font l’objet de retard», a précisé l’entreprise dans ce communiqué.

Le site web de Sobeys indique désormais que la grande majorité de son réseau de pharmacies est en mesure de fonctionner pleinement.

Aucune autre mise à jour n’a été fournie.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.