Deux Palestiniens sont tués en Cisjordanie occupée

JÉRUSALEM — L’armée israélienne a tué mercredi un militant palestinien de 21 ans lors d’une opération d’arrestation en Cisjordanie, ont déclaré des responsables palestiniens de la santé.

Un assaillant palestinien a poignardé et blessé un Israélien avant d’être tué par balle, dans une colonie du sud du territoire, a déclaré Israël.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré qu’Ahmed Abou Junaid est mort plusieurs heures après avoir été touché à la tête par une balle lors d’une incursion israélienne dans le camp de réfugiés de Balata, à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

L’armée israélienne a signalé plusieurs opérations d’arrestations à travers la Cisjordanie tôt mercredi. Dans le camp de réfugiés de Balata, une fusillade a éclaté entre des militants palestiniens et les forces de sécurité israéliennes, a indiqué l’armée, reconnaissant qu’un Palestinien avait été touché.

Les responsables palestiniens de la santé ont déclaré que les forces spéciales israéliennes avaient encerclé une maison dans le camp surpeuplé pendant l’opération d’arrestation et ont tiré à balles réelles gaz lacrymogène et grenades assourdissantes sur une foule de jeunes hommes.

La Brigade des martyrs d’Al-Aqsa – une milice armée affiliée au Fatah, le parti laïc qui contrôle l’Autorité palestinienne – a identifié Abu Junaid comme un combattant. Des photos de lui brandissant un fusil ont été largement partagées sur les réseaux sociaux. Sa mort porte à cinq le nombre de Palestiniens tués par des tirs israéliens jusqu’ici cette année.

Mercredi également, un Palestinien a poignardé un Israélien de 30 ans dans une colonie du sud de la Cisjordanie, avant d’être abattu par un passant israélien, ont indiqué les ambulanciers. La victime israélienne a été hospitalisée pour ses blessures, mais reste pleinement consciente, ont indiqué les autorités. L’identité de l’agresseur palestinien n’était pas immédiatement connue.

L’attaque a eu lieu à l’avant-poste de Havat Yehuda, une colonie illégale près de la ville d’Hébron. Israël a construit des dizaines de colonies juives qui abritent environ 500 000 Israéliens qui vivent aux côtés d’environ 2,5 millions de Palestiniens en Cisjordanie occupée. Les Palestiniens et une grande partie de la communauté internationale considèrent ces colonies comme une violation du droit international.

L’armée israélienne affirme que la plupart des Palestiniens tués étaient des militants. Mais des jeunes lanceurs de pierres qui protestaient contre les incursions et d’autres qui n’étaient pas impliqués dans les affrontements ont également été tués.

Israël affirme que ces opérations éclairs sont destinées à démanteler les réseaux militants et à contrecarrer de futures attaques. Les Palestiniens les considèrent comme un renforcement supplémentaire de l’occupation israélienne de la Cisjordanie, qui dure depuis 55 ans.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.