Deux personnes blessées dans une altercation au palais de justice de Maniwaki

Deux personnes ont été transportées à l’hôpital pour soigner des blessures sérieuses après qu’une altercation eut éclaté au palais de justice de Maniwaki, mercredi.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a pris le dossier en charge parce qu’un constable spécial aurait fait feu sur un prévenu âgé de 18 ans.

Dans un communiqué publié en fin d’après-midi, mercredi, le BEI indique que selon ses renseignements préliminaires, l’altercation a eu lieu vers 13 heures. 

Le prévenu de 18 ans «aurait réussi à s’emparer du bâton télescopique du constable spécial et lui en aurait asséné un coup sur la tête», avance le BEI.

«Le constable spécial aurait alors saisi son arme à feu et aurait atteint le civil d’au moins une balle à la tête», peut-on lire ensuite dans le communiqué.

Il n’a pas été possible d’obtenir plus de renseignements sur l’état de santé des deux individus.

Dans une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux et filmée par un témoin, on voit un jeune homme qui en vient aux coups avec un constable spécial.

Alors que l’agent tente de l’immobiliser, le prévenu refuse d’obtempérer aux ordres. Le constable spécial demande ensuite l’aide de ses collègues et de faire appel aux policiers.

Plusieurs autres constables viennent lui porter secours. On entend alors beaucoup d’agitation, des cris, puis un coup de feu est tiré.

Comme il s’agit d’une scène de crime, le palais de justice de Maniwaki a dû mettre fin à ses activités pour la journée.

Une équipe de huit enquêteurs du BEI a été chargée d’enquêter sur l’événement. Les enquêteurs devaient arriver sur place vers 21 heures, mercredi soir.

Pour l’accompagner dans son enquête, le BEI a demandé le soutien du Service de police de la Ville de Montréal qui va dépêcher deux techniciens en identité judiciaire.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie