Deux quotidiens de N.-É. deviennent des hebdos régionaux, d’autres fusionnent

HALIFAX — Signe des temps difficiles que vivent les «médias traditionnels», deux quotidiens de la Nouvelle-Écosse deviendront des hebdomadaires régionaux, alors que d’autres fusionnent et seront publiés en version unique.

L’entreprise de presse Saltwire Network, qui possède plusieurs journaux en Nouvelle-Écosse, dont le «Halifax Chronicle Herald», a annoncé jeudi que ses quotidiens de Truro et de New Glasgow seront dorénavant publiés une fois par semaine, le jeudi, à compter du 1er juillet.

Ian Scott, vice-président et chef de l’exploitation de l’entreprise, a soutenu jeudi que les changements devraient ajouter plus de contenu local aux deux journaux, mais aussi au plus important «Chronicle Herald». Les lecteurs des régions de Truro et de New Glasgow pourront se tourner vers une version plus étendue du «Chronicle Herald», et «les sites web seront maintenus sous la forme de sites quotidiens, mis à jour toutes les heures pour ces deux journaux», a promis M. Scott.

Le quotidien de Truro comptait environ 3200 abonnés, celui de New Glasgow environ 3700, selon M. Scott.

Saltwire Network, propriétaire de 35 titres dans les provinces de l’Atlantique, annonce également qu’elle fusionne l’hebdomadaire «The Citizen Record» avec l’«Amherst News». On annonce aussi le passage d’une publication payante à un journal communautaire gratuit, livré à tous les résidents du comté de Cumberland. Par ailleurs, le «Queens County Advance» fusionnera également avec le «South Shore Breaker». Selon M. Scott, un journaliste à temps partiel sera maintenant embauché à plein temps.

Ces changements se traduiront par cinq licenciements, surtout dans des postes administratifs, a soutenu M. Scott, qui ne pouvait préciser s’il y aurait, à terme, des mises à pied dans les salles de rédaction.

Le PDG de Saltwire Network, Mark Lever, a expliqué que ces changements reflétaient l’évolution d’une entreprise de presse qui doit s’adapter «lorsqu’un modèle ou un produit devient obsolète».