Deux tireurs font 11 blessés dans une maison de club d’étudiants de la Louisiane

BÂTON-ROUGE, La. — Deux tireurs ont blessé 11 personnes lorsqu’ils ont fait irruption vendredi soir dans une maison de club d’étudiants de la Louisiane, aux États-Unis, où se tenait une fête de la rentrée. La police a arrêté les deux suspects.

Le bilan initial faisait état de neuf blessés pour cet incident survenu tout juste à l’extérieur du campus de l’Université Southern. Mais lors d’une conférence de presse tenue tard vendredi, le chef adjoint de la police de Bâton Rouge, Myron Daniels, a rapporté deux blessés de plus.

La police a confirmé que la vie des personnes atteintes n’était pas en danger.

Daryl Stansberry, âgé de 28 ans, et Miles Moss, âgé de 24 ans, ont été arrêtés et font chacun face à 11 chefs d’accusation pour complicité de tentative de meurtre au premier degré et d’usage illégal d’armes, selon plusieurs médias.

Il n’a pas été possible de confirmer dans l’immédiat si les deux accusés étaient représentés par des avocats qui pourraient parler en leur nom.

Les motivations des deux hommes n’ont pas été dévoilées, mais la police a parlé d’un «incident isolé». Un porte-parole de la police a cependant expliqué que l’incident semblait lié à un événement survenu lors d’une fête annuelle organisée par la fraternité Kappa Alpha Psi.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident impliquant des armes à feu survient lors de la «Kappa Luau». En 2018, Wayde Sims, un joueur de basketball de l’Université Louisiana State, a été abattu lors d’un conflit à l’extérieur du campus.

L’Université Southern a publié un bref communiqué dans lequel elle rappelle que la fête n’était pas liée aux activités de l’université et que la fusillade n’est pas survenue sur son campus.

Elle a ajouté que la sécurité sera renforcée lors des autres événements de la rentrée, dont lors du match de football prévu samedi contre l’Université Virginia-Lynchburg.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.