Deuxième accusation d’agression sexuelle en deux jours dans les Forces armées

OTTAWA – Un deuxième membre des Forces armées canadiennes en autant de jours a été accusé d’agression sexuelle à Halifax, mardi.

Le matelot-chef Daniel Cooper, de l’École navale (Atlantique) à la Base des Forces canadiennes Halifax, fait face à une accusation d’agression sexuelle liée à un présumé incident qui serait survenu en novembre 2015.

Le porte-parole des Forces canadiennes Blake Patterson a précisé que Daniel Cooper et la présumée victime, qui est aussi membre des Forces, participaient à un entraînement à bord du NCSM Athabaskan, à ce moment.

Daniel Cooper a également été accusé d’un chef de mauvais traitements à des subalternes lié à la présumée agression et devra être jugé en cour martiale.

Lundi, le sergent Kevin MacIntyre, un policier militaire lui aussi basé à la Base des Forces canadiennes Halifax, a été accusé d’un chef d’agression sexuelle pour un incident qui serait survenu à Glasgow, en Écosse, l’an dernier.

Kevin MacIntyre et la présumée victime, aussi membre des Forces armées canadiennes, participaient alors à un exercice d’entraînement.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes, la police militaire chargée d’enquêter sur des crimes graves, a porté les accusations.

Les plus populaires