Deuxième démission d’une chef du NPD dans les provinces de  l’Atlantique

FREDERICTON — La chef du Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick a officiellement démissionné, lundi, après que le parti a décidé, au cours du week-end, de tenir un congrès à la direction pour la remplacer.

Jennifer McKenzie a annoncé sa démission immédiate par voie de communiqué.

Le NPD n’avait remporté aucun siège lors des élections provinciales de l’automne dernier; Mme McKenzie elle-même s’était classée troisième dans son propre comté à Saint-Jean. Elle s’est dite tout de même satisfaite d’avoir présenté des candidats dans les 49 circonscriptions — dont plus de la moitié de femmes.

Mme McKenzie dirigeait le NPD du Nouveau-Brunswick depuis un an et demi. Selon le parti, un congrès à la direction aura lieu d’ici six mois.

Les libéraux du Nouveau-Brunswick tiendront eux aussi un congrès à la direction, le 22 juin à Saint-Jean, pour remplacer leur chef démissionnaire Brian Gallant.

La chef du NPD de Terre-Neuve-et-Labrador, Gerry Rogers, a également démissionné en février, affirmant qu’elle ne pourrait pas s’engager pour quatre autres années à la Chambre d’assemblée. Les néo-démocrates avaient fait élire deux députées en 2015, contre 31 pour les libéraux de Dwight Ball et sept pour les conservateurs. Les élections générales auront lieu le 8 octobre dans cette province.

Les plus populaires