Direction du PQ: l’historien Frédéric Bastien se proclame candidat officiel

MONTRÉAL — L’historien Frédéric Bastien affirme qu’il est maintenant officiellement candidat à la course à la direction du Parti Québécois (PQ).

Sur le site web dédié à sa campagne au leadership, il est écrit qu’il a obtenu plus que les 2000 signatures exigées pour demeurer dans la course à la chefferie du PQ.

Plus tôt cette semaine, l’humoriste Guy Nantel a lui aussi annoncé qu’il avait recueilli le nombre requis de signatures.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, de même qu’un ancien candidat à la direction, Paul Saint-Pierre-Plamondon, avaient déjà fait savoir que leur candidature était officielle. 

Le Règlement d’élection à la chefferie du Parti québécois prévoit que la date limite de la période de signature du bulletin est ce vendredi, le 26 juin, la date qui correspond avec le début officiel de la course.

Le Règlement stipule que les 2000 signatures doivent provenir d’au moins 9 régions administratives ainsi que d’au moins 50 associations locales différentes, le tout avec un minimum de 10 signatures dans chacune de ces 9 régions et chacune de 50 associations locales. Le bulletin doit également comporter la signature de 10 présidences locales.

La présidence d’élection peut confirmer à une personne candidate la validité de sa candidature dès la vérification terminée.

Au maximum cinq jours après le 26 juin, la présidence d’élection enverra aux électeurs la liste officielle des candidatures. L’identité de la personne qui dirigera le PQ devrait être connue le 9 octobre prochain.

La course à la direction du Parti québécois a été lancée à la fin de l’an dernier, mais elle a été suspendue pendant la crise du coronavirus puisque les rassemblements étaient proscrits.

Le PQ est sans chef depuis la démission de Jean-François Lisée le soir des élections générales du 1er octobre 2018, lorsque la formation a encaissé une défaite historique. C’est le député de Matane, Pascal Bérubé, qui assume l’intérim.