Discours du duo Biden-Harris: «le pays fait face à de multiples crises»

S’ils gagnent l’élection présidentielle, Joe Biden et sa nouvelle colistière Kamala Harris devront s’attaquer à de multiples crises: sanitaire, financière, sociale et climatique. C’est ce qu’a souligné le duo en s’attaquant plusieurs fois à Donald Trump, lors de leur première apparition publique ensemble mercredi après-midi à Wilmington, au Delaware.

Joe Biden a présenté la sénatrice Kamala Harris comme une «battante qui ne recule devant aucun défi et n’abandonne jamais».

Il a souligné que la sénatrice de la Californie n’a pas eu peur de «s’en prendre aux grosses compagnies pétrolières» et «aux lobbys des armes à feu» à l’époque où elle était procureure du district de San Francisco (2003 à 2010) et ensuite procureure générale de toute la Californie.

Il a également fait valoir que Kamala Harris était une pionnière «du mariage entre conjoints de même sexe».

Crise sanitaire

Le ticket démocrate a intensément critiqué la gestion erratique de la crise sanitaire par le président Trump.

«Une administration dirigée par Joe Biden et Kamala Harris aura un plan clair pour contrer cette pandémie, un plan basé sur la science», a-t-il déclaré, insistant sur la nécessité de «dépister massivement la population» et de fournir aux écoles et aux entreprises les outils nécessaires pour fonctionner de façon sécuritaire.

«Alors que d’autres pays suivent la science, Donald Trump fait la promotion d’un remède miracle qu’il a vu sur le réseau Fox News», a indiqué Kamala Harris, soulignant que la crise sanitaire affectait surtout les gens de couleurs.

«Ce virus a touché presque tous les pays, mais il y a une raison pour laquelle le virus a touché plus durement les États-Unis que n’importe quel autre pays avancé, c’est en raison de l’échec de Donald Trump qui est incapable de prendre la situation au sérieux depuis le début.»

Crise financière

«À un moment où 16 millions d’Américains n’ont pas d’emploi, plutôt que de travailler avec les élus des deux partis pour aider les Américains sans emploi, Donald Trump joue au golf», a lancé Joe Biden, en ajoutant que sa colistière et lui se battraient pour la classe moyenne et les travailleurs.

«Si vous êtes inquiets pour votre emploi et que vous craignez de ne pas pouvoir payer votre hypothèque ou votre loyer, si vous êtes inquiets des poisons dans l’air que vous respirez ou dans l’eau que vous buvez, si vous vous inquiétez concernant vos droits civils, même le plus simple des droits, celui de la dignité qui est attaquée par l’actuelle administration, Kamala Harris vous a soutenu, et maintenant nous allons la soutenir.»

«L’Amérique pleure pour avoir du leadership» et «le pays est proche du point de non-retour», a lancé la nouvelle colistière de Joe Biden qui a indiqué que le comportement de Donald Trump «faisait en sorte que tous les défis que le pays doit affronter deviennent plus difficiles».

Crise climatique

Le duo démocrate a également promis de lutter contre les changements climatiques par l’entremise d’«une révolution des énergies propres», a précisé Kamala Harris.

«Les seules fois où Donald Trump en parle, c’est pour qualifier la crise de canular. Joe Biden et Kamala Harris s’attaqueront aux changements climatiques», ont-ils promis.

Crise sociale

Selon le candidat démocrate, le président Trump ne fait «qu’enflammer la crise sociale et diviser davantage les gens».

Il a indiqué que la manifestation meurtrière de Charlottesville, en 2017, avait été l’élément déclencheur qui l’avait convaincu de se lancer dans la course à la présidence.

À l’époque, Donald Trump avait jugé qu’il y avait «des gens très bien» des deux côtés des manifestants, «alors que des néonazis et des membres du Ku Klux Klan ont pris la rue pour célébrer la haine», a souligné M. Biden.

La famille, la justice et les droits civiques

Madame Harris, première femme noire à être candidate à la vice-présidence d’un grand parti aux États-Unis, a longuement parlé de l’importance de sa famille, de ses deux filles et de son mari, mais aussi de ses parents, qui ont participé au mouvement en faveur des droits civiques.

«Ils provenaient de côtés opposés de la planète lorsqu’ils sont débarqués en Amérique. L’une arrivait de l’Inde et l’autre de la Jamaïque, à la recherche d’une éducation de classe mondiale», a raconté la sénatrice.

«Mais ce qui a vraiment soudé mes parents» a ajouté Kamala Harris, c’est leur participation au mouvement des droits civiques dans les rues d’Oakland.»

Elle a confié que ses parents l’amenaient dans les manifestations lorsqu’elle était encore dans sa poussette.

«Ma mère me disait de ne jamais me plaindre dans la vie, mais d’agir», a indiqué la sénatrice de la Californie, ajoutant que c’est ce qui l’a motivée à consacrer sa vie à la justice et à la politique.

Laisser un commentaire
Les plus populaires