Dix candidats se feront la lutte à l’élection partielle dans Jean-Talon

Dix personnes s’affronteront à l’occasion de l’élection partielle dans la circonscription de Jean-Talon, a annoncé le directeur général des élections du Québec, samedi.

On retrouve parmi elles, la libérale Gertrude Bourdon, candidate malheureuse dans la circonscription de Louis-Hébert lors des élections d’octobre 2018. Deux autres candidats dans Jean-Talon, la caquiste Joëlle Boutin, et le péquiste Sylvain Barrette, tentent de nouveau leur chance.

Québec Solidaire, arrivé bon troisième en 2018, sera représenté par Olivier Bolduc, lui-même ancien candidat du parti dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudières en 2014 et 2018.

La circonscription est une forteresse libérale, parfois ébréchée, depuis sa création en 1966. Aucun autre parti n’a réussi à y faire élire un candidat.

Au dernier scrutin provincial, l’ancien ministre de l’Éducation Sébastien Proulx avait réussi à conserver la circonscription dans le giron libéral, devançant son adversaire caquiste Joëlle Boutin par 1383 votes. Toutefois, M. Proulx a démissionné en août après avoir jonglé avec l’idée de se présenter dans la course à la direction du Parti libéral.

Le scrutin se déroulera le 2 décembre. Les électeurs pourront voter par anticipation les 24 et 25 novembre.

Les plus populaires