Dix Casques bleus blessés par une mine dans le nord du Mali

BAMAKO, Mali — Dix Casques bleus des Nations unies ont été blessés, dont quatre grièvement, lorsque leur véhicule a roulé sur une mine durant une opération dans les environs de Kidal, dans le nord du Mali.

Le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, a déclaré que la mission des Nations unies au Mali enquêtait sur l’incident survenu jeudi matin.

Les soldats blessés, dont la nationalité n’a pas été précisée, reçoivent des soins médicaux, a-t-il ajouté.

Le Mali est confronté à une importante instabilité depuis 2012, dans la foulée d’un coup d’État et d’une insurrection islamiste. La mission de l’ONU, amorcée il y a six ans pour tenter de stabiliser le pays, compte environ 16 500 militaires, pour la plupart originaires d’autres pays africains.

Environ 250 militaires et huit hélicoptères canadiens sont déployés au Mali. Leur mission est d’évacuer les Casques bleus et employés de l’ONU blessés et d’assurer le transport de soldats et de matériel.

La mission canadienne devait initialement se terminer à la fin du mois de juillet, mais les évacuations médicales s’étireront jusqu’au 31 août, à la demande de l’ONU.

Plus de 175 Casques bleus ont été tués au Mali depuis 2013, dont 22 en 2018.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie