Dix millions d’enfants afghans seraient menacés par la faim

KABOUL — Quelque dix millions d’enfants afghans sont menacés par la faim en 2021 dans leur pays ravagé par la guerre, a prévenu mardi une organisation humanitaire qui réclame une aide de 1,3 milliard $ US.

Un peu plus de 18 millions d’Afghans, dont 9,7 millions d’enfants, ont besoin d’une aide d’urgence, a indiqué par voie de communiqué le groupe Save the Children. L’organisme dit avoir besoin de 1,3 milliard $ US en 2021.

Le patron de Save the Children en Afghanistan, Chris Nyamandi, a expliqué que les Afghans sont frappés à la fois par les conflits armés, par la pauvreté et par la pandémie. «C’est une situation désespérément mauvaise qui requiert l’attention urgente de la communauté internationale», a-t-il dit.

Les plus récentes négociations entre les talibans et le gouvernement afghan ont débuté plus tôt ce mois-ci au Qatar, mais les résultats se font attendre alors que la violence se propage à travers le pays.

La pandémie a aussi frappé de plein fouet des millions de familles afghanes. En 2020, la Banque mondiale estimait que le coronavirus avait grandement interféré avec les importations, comme des biens domestiques de première nécessité, entraînant une inflation rapide. Les impacts sanitaires et économiques supplémentaires de la pandémie ont aggravé la crise humanitaire partout en Afghanistan.

Plusieurs Afghans blâment aussi la situation économique désastreuse du pays sur la corruption gouvernementale et l’inefficacité des forces de l’ordre.

Les Nations unies et leurs partenaires humanitaires demanderont 1,3 milliard $ US pour venir en aide à 16 millions d’Afghans cette année, a indiqué plus tôt ce mois-ci Stephane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général António Guterres. L’an dernier, ce sont quelque 2,3 millions de personnes qui avaient eu besoin d’aide.

«C’est une hausse énorme des gens dans le besoin», a-t-il dit.

M. Nyamandi a ajouté que des millions de personnes continueront à souffrir, puisque le conflit qui dure depuis des décennies ne donne aucun signe d’essoufflement. «C’est particulièrement difficile pour les enfants, dont plusieurs n’ont jamais rien connu d’autre que la violence», a-t-il dit.

L’ONU affirme que quelque 6000 personnes  — dont un tiers d’enfants  — ont été tuées ou blessées lors de combats en Afghanistan entre janvier et septembre, a dit M. Nyamandi. La violence continue à chasser de chez elles des centaines de milliers de personnes chaque année, en plus de limiter l’accès de la population à des ressources comme les soins de santé.

Un rapport publié par Save the Children en décembre prévenait que plus de 300 000 enfants étaient menacés par le froid cet hiver, en l’absence de vêtements et de chauffage adéquats. L’organisation a fourni de l’équipement hivernal à plus de 100 000 familles dans 12 des 34 provinces du pays, notamment une chaufferette et du carburant, des couvertures et des vêtements d’hiver.

Les Afghans sont victimes du non-respect des engagements pris par les pays riches lors d’une conférence à Genève en novembre, a dit M. Nyamandi.

«L’aide pour l’Afghanistan a complètement chuté au moment où les besoins humanitaires sont en hausse, a-t-il déploré. Nous nous trouvons dans une position intenable où l’aide est nettement insuffisante pour répondre aux besoins de la population.»

– Par Rahim Faiez, The Associated Press

Laisser un commentaire