Dollarama: des employés dénoncent leurs salaires et leurs conditions de travail

MONTRÉAL — Des travailleurs du détaillant Dollarama appuyés entre autres par des dirigeants syndicaux tiendront jeudi après-midi un événement de dénonciation dans le nord-ouest de Montréal afin de protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail.

Ces travailleurs reprochent à la direction du géant montréalais du commerce au détail d’avoir aboli le 2 août les primes de risque de 10 % versées en mars dernier à ceux qui travaillent dans les magasins et la hausse du salaire horaire de 3 $ aux travailleurs des entrepôts.

Ces primes avaient été accordées en raison des risques du travail en public associés au coronavirus.

Les travailleurs mécontents affirment que l’annulation de la prime salariale est immorale, jugeant que Dollarama génère suffisamment d’argent pour augmenter le salaire de ses employés de façon permanente. De plus, ils estiment que les risques qu’ils prennent chaque jour au travail n’ont pas changé et que le salaire ne devrait pas changer non plus.

L’événement de dénonciation débutera à 14 h 15 près de l’entrée de la station de métro De la Savane.

Lors du trimestre qui a pris fin le 3 mai dernier, Dollarama a réalisé un bénéfice de près de 86,1 millions $. En comparaison au même trimestre en 2019, la taille moyenne des transactions a augmenté de 22,6 %, mais le nombre de transactions a diminué de 17,9 %, les consommateurs étant sortis moins souvent, mais ayant dépensé davantage lors de leurs visites.

 

Laisser un commentaire
Les plus populaires