Donald Trump affirme qu’il est immunisé contre la COVID-19 et qu’il se sent bien

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a déclaré dimanche qu’il est désormais «immunisé» contre la COVID-19, et qu’il se sent assez bien pour reprendre ses activités de campagne.

«Je suis immunisé, a affirmé M. Trump en entrevue à la chaîne Fox News. Le président est en très bonne forme et est prêt à affronter tous les défis.»

Vendredi, le médecin du président, le Dr Sean Conley, a affirmé que l’homme de 74 ans n’est désormais plus à risque de propager le nouveau coronavirus, mais il n’a pas confirmé que le président avait reçu un test négatif à la COVID-19.

Dans un communiqué publié samedi soir par la Maison-Blanche, le médecin a précisé que M. Trump remplissait tous les critères des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis pour mettre fin à sa période d’isolement. De plus, «en fonction des normes reconnues», M. Trump ne serait plus considéré à risque de transmettre le virus. Il n’était cependant pas indiqué dans le communiqué si le président avait reçu un résultat de test négatif.

Toutefois, plusieurs experts doutent qu’il soit prudent de déclarer le président comme n’étant plus à risque de propager la COVID-19 seulement 10 jours après avoir reçu son résultat de test positif. Selon eux, il est impossible de s’assurer qu’une personne n’est plus contagieuse si peu de temps après avoir contracté le virus.

Le communiqué a été envoyé par la Maison-Blanche quelques heures après la première apparition publique du président depuis qu’il a quitté l’hôpital militaire Walter Reed lundi. Ni l’équipe de campagne de M. Trump ni la Maison-Blanche n’avaient annoncé de mesures additionnelles pour limiter la transmission du virus à bord de l’avion présidentiel Air Force One ou lors du rassemblement.

Alors que M. Trump retrouvait ses partisans, le directeur du département d’épidémiologie de l’École de santé publique de Yale et médecin spécialiste des maladies infectieuses, Dr Albert Ko, a affirmé que la Maison-Blanche semblait respecter les directives des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis concernant le moment approprié pour mettre fin à la période de quarantaine d’une personne qui a été atteinte de façon modérée par la COVID-19.

Le Dr Ko a toutefois rappelé que les personnes ayant eu des symptômes plus sévères de la COVID-19 devraient demeurer isolées pour une période de 20 jours. Il a aussi souligné que M. Trump avait été traité avec des stéroïdes qui sont normalement administrés aux personnes les plus frappées par la COVID-19.

Selon l’expert, les nombreuses communications «ambiguës» de la Maison-Blanche sur l’état de santé du président ont laissé plusieurs questions sans réponse. Par exemple, il est impossible de savoir si le président a eu une pneumonie pendant son hospitalisation, a fait remarquer le Dr Ko.

Le communiqué de la Maison-Blanche stipulait que 10 jours s’étaient écoulés depuis l’apparition des premiers symptômes, que la fièvre de M. Trump était terminée depuis plus de 24 heures, et que tous les autres symptômes s’étaient améliorés. Certaines personnes qui ont contracté la COVID-19 peuvent continuer de recevoir des résultats de tests positifs pendant plusieurs semaines sans être contagieuses.

Selon l’épidémiologiste à l’Université George Mason, Saskia Popescu, le peu de temps qui s’est écoulé entre le résultat test positif du président et son retour en campagne électorale l’incite à croire que la Maison-Blanche «met beaucoup de pression pour qu’il reprenne ses activités».

Après un premier rassemblement prévu en Floride lundi, M. Trump se dirigera vers la Pennsylvanie et l’Iowa dans les jours suivants.

La Maison-Blanche a refusé de révéler les détails des examens pulmonaires subis par le président lors de son séjour à l’hôpital Walter Reed, tout comme la date du dernier test négatif du président avant le 2 octobre — jour où il a reçu son premier résultat de test positif.

Avant son apparition lors du rassemblement devant la Maison-Blanche samedi, M. Trump n’avait pas été vu en public depuis sa sortie de l’hôpital, lundi dernier.

Laisser un commentaire
Les plus populaires