Donald Trump annoncera le 15 novembre s’il se lancera dans la course en 2024

À la veille des élections de mi-mandat, l’ex-président américain Donald Trump a une fois de plus laissé entendre du bout des lèvres qu’il se lancera dans la course lors de l’élection présidentielle de 2024, lundi soir, mais il a choisi de faire durer le suspense jusqu’au 15 novembre.

La rumeur voulant que M. Trump confirme ses intentions pour la prochaine élection présidentielle, en Ohio lundi soir, circulait déjà sur les réseaux sociaux. Mais à la fin de son discours, il a invité les milliers de partisans républicains rassemblés à Dayton à être à l’écoute de l’annonce qu’il fera le 15 novembre.

Plusieurs médias avaient rapporté que l’ex-président jonglait avec l’idée de tenter sa chance à nouveau pour battre le démocrate Joe Biden, et qu’une annonce allait survenir au début du mois de novembre.

Mais afin de ne pas détourner les regards des élections de mi-mandat prévues mardi, M. Trump a choisi de ne pas confirmer ce secret de polichinelle lundi soir.

Même s’il faudra attendre une semaine de plus avant d’obtenir la confirmation du principal intéressé, l’allure du discours de M. Trump avait tout l’air d’un discours de pré-campagne électorale.

Après avoir passé près de deux heures à dénigrer, insultes à l’appui, le travail des démocrates, il a dressé une longue liste de choses qui vont mal actuellement dans le pays, allant de la santé à l’économie, en passant par les relations internationales.

Il a finalement demandé aux républicains de faire déferler une vague rouge sur le pays aux élections de mardi, afin d’éviter toute potentielle supposée fraude électorale, en plus de paver la voie vers un retour à la Maison-Blanche en 2024.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.