Donald Trump applaudit le nouvel accord commercial et la fin de l’ALÉNA

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a applaudi lundi, à la Maison-Blanche, l’accord de libre-échange de dernière minute conclu dimanche, prononçant la mort de l’accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) conclu il y a 25 ans et minimisant les «tensions» avec Justin Trudeau.

M. Trump a reconnu que le premier ministre Trudeau et lui-même avaient été en désaccord ces dernières semaines — mais que cela n’était lié qu’à l’ALÉNA. Selon le président, ce froid est chose du passé maintenant que les deux pays se sont mis d’accord sur un nouveau pacte commercial continental: l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AÉUMCA).

«Il y avait beaucoup de tension entre lui et moi (…), mais tout s’est terminé vers minuit hier soir», lorsque le nouvel accord a été conclu, a M. Trump lors d’une conférence de presse à la roseraie de la Maison-Blanche.

«Le seul problème avec Justin, c’est qu’il aime son peuple et qu’il se bat pour le protéger. Je pense que Justin est une bonne personne qui fait du bon travail.»

M. Trump a également refusé de préciser s’il avait l’intention d’assouplir les droits de douane en vertu de l’article 232 sur les exportations canadiennes d’acier et d’aluminium, affirmant que les tarifs restaient en place, mais qu’ils ne seront pas nécessaires tant que le Canada et le Mexique respecteront les conditions du nouvel accord.

La mesure tarifaire «reste toujours là où elle se trouve», a-t-il ajouté, ajoutant que «mais je ne pense pas que vous ayez besoin d’utiliser les tarifs».

Le président américain, accompagné de son représentant au Commerce, Robert Lighthizer, de son conseiller et gendre Jared Kushner et de son entourage proche, a fait valoir que la nouvelle entente était l’accord commercial le plus important jamais signé par les États-Unis.

Conclu dimanche soir, l’AÉUMCA régira un commerce de 1200 milliards $ US et marquera, selon M. Trump, la fin d’une ère au cours de laquelle les États-Unis ont été «mal traités» dans le commerce par les autres pays du monde.

Il a estimé que le nouvel accord traitait les travailleurs américains avec «équité et réciprocité», contrairement à l’ALÉNA, qu’il a décrit de nouveau comme le pire accord jamais conclu par les États-Unis.

M. Trump a en outre a salué le fait que l’AÉUMCA donnera aux agriculteurs américains et aux producteurs laitiers un meilleur accès aux marchés du Canada et du Mexique, protégera les emplois dans le secteur de la fabrication automobile et encouragera l’innovation sur le sol américain.

M. Trump a précisé qu’il avait parlé plus tôt aujourd’hui avec M. Trudeau et le président sortant mexicain Enrique Peña Nieto, et qu’il avait également remercié le remplaçant de Peña Nieto, Andres Manuel Lopez Obrador.

Les plus populaires