Donald Trump gracie Conrad Black, condamné pour fraude en 2007

WASHINGTON — Donald Trump a gracié le Canadien Conrad Black, un ancien éditeur de journal qui avait écrit une biographie plutôt flatteuse à l’égard du président américain.

L’empire médiatique de M. Black comprenait autrefois le «Chicago Sun-Times» et le «Daily Telegraph» de Londres.

En 2007, il avait été condamné pour fraude à Chicago et avait purgé une peine de prison de trois ans et demi en Floride.

Lorsqu’il a été libéré, il avait été déporté au Canada.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a souligné que M. Black avait apporté une contribution considérable au monde des affaires et à la réflexion politique et historique.

En 2018, il avait publié le livre «Donald J. Trump: A President Like No Other».

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire