Donald Trump refuse toujours de reconnaître sa défaite, malgré la transition

WASHINGTON — Le président Donald Trump a continué, mercredi, de revendiquer sans fondement la victoire de l’élection présidentielle, réitérant des faussetés dans un événement organisé par les républicains de la Pennsylvanie pour enquêter sur des allégations non prouvées de fraude électorale.

«C’est une élection que nous avons gagnée facilement. Nous avons gagné par beaucoup», a déclaré M. Trump au groupe qui était réuni à un hôtel de Gettysburg. En fait, le président Trump a perdu contre le président désigné Joe Biden par environ 150 000 voix dans l’État, et la Pennsylvanie a certifié les résultats mardi.

Lors de l’événement en Pennsylvanie, la campagne Trump a tenté une fois de plus de jeter des doutes sur l’élection, même si le processus de transition formel a commencé et que de plus en plus de républicains reconnaissent la victoire du démocrate. Des événements similaires sont prévus en Arizona et au Michigan.

Les responsables électoraux des États et les observateurs internationaux ont affirmé qu’il n’y avait aucune preuve de fraude électorale généralisée, et l’équipe juridique de M. Trump a perdu à plusieurs reprises devant les tribunaux, en plus de commettre de nombreuses erreurs élémentaires.

L’événement de mercredi, organisé à la hâte par les élus républicains de l’État, avait l’air d’une audience officielle, avec les drapeaux, le marteau et des «témoins» non assermentés qui ont «témoigné» en personne et par téléphone.

Parmi eux, il y avait un invité spécial, le président, qui prévoyait participer en personne à l’événement, mais qui s’est ravisé après qu’un autre membre de son équipe juridique eut reçu un diagnostic positif de COVID-19.

M. Trump a parlé environ 11 minutes par téléphone et a insisté pour dire que l’élection avait été «truquée» en faveur de M. Biden.

«Cette élection doit être inversée», a-t-il soutenu.

Il s’agit une fois de plus d’une déclaration stupéfiante d’un président américain souhaitant renverser le résultat d’une élection démocratique parce qu’il veut rester au pouvoir.

Mercredi, la campagne Trump a demandé à la Cour d’appel du 3e circuit des États-Unis de donner la chance à l’avocat du président, Rudy Giuliani, de présenter des arguments oraux dans son appel concernant le décompte des voix en Pennsylvanie. Le tribunal n’a pas encore dit s’il entendra les arguments.

Laisser un commentaire