Dorel ira en appel de sa condamnation à verser 29 millions $US en dédommagements

MONTRÉAL – La multinationale qui conçoit des sièges de voitures pour enfants, Dorel, portera en appel le verdict rendu par un tribunal de Marshall, au Texas, la condamnant à payer 29 millions $ (US) pour dédommager la famille d’un enfant gravement blessé.

L’entreprise a annoncé par voie de communiqué qu’elle s’opposera «vigoureusement» au jugement, rendu vendredi, qu’elle considère comme «erroné et injustifié». Elle a indiqué qu’elle n’hésiterait pas à se rendre en Cour d’appel si nécessaire. Dorel contestera d’abord en première instance.

Le procès contre la multinationale a débuté en 2013, après qu’un enfant eut été gravement blessé alors qu’il était installé dans un siège de marque Dorel. Le véhicule qui le transportait était entré en collision avec celle d’un automobiliste qui avait franchi la ligne centrale.

Selon le fabricant de sièges de voitures, l’enfant blessé n’était pas attaché adéquatement «à l’aide des sangles d’épaules» au moment de l’accident.

Dorel dit avoir bon espoir qu’elle parviendra à faire valoir son point de vue ou, du moins, à diminuer le montant à débourser en dédommagements. Elle estime que sa responsabilité ne devrait pas se chiffrer au-dessus des 6 millions $ US.

Les Industries Dorel Inc. conçoivent également des produits pour enfants tels que des bicyclettes et des meubles d’intérieur. Certains de ceux-ci sont fabriqués au Canada et d’autres, aux États-Unis. Le chiffre d’affaires annuel de l’entreprise est évalué à 2,7 milliards $ US.