Ouragan Dorian: au moins cinq morts et de lourds dégâts aux Bahamas

MCLEAN’S TOWN CAY, Bahamas — Au moins cinq personnes ont perdu la vie dans l’ouragan qui s’est abattu sur les Bahamas, a annoncé le premier ministre Hubert Minnis, lundi.

L’ouragan Dorian de catégorie 3 continuait de tourmenter l’archipel en début de nuit, mardi.

Les victimes se trouvaient dans les îles Abaco.

M. Minnis a ajouté qu’il y avait aussi des personnes en détresse dans l’île voisine de Grand Bahama. Des équipes de secours répondront aux appels à l’aide dès que les conditions le permettront, a-t-il précisé.

Le premier ministre a affirmé que de nombreux bâtiments et résidences avaient été lourdement endommagés ou détruits.

«Nous sommes au coeur d’une tragédie historique», a-t-il affirmé.

L’ouragan faisait du surplace au-dessus de l’île de Grand Bahama en fin d’après-midi lundi avec des vents soutenus de 233 kilomètres/heure.

Les autorités des Bahamas avaient demandé à la population de se munir d’équipement de flottaison et de s’armer d’outils permettant de percer leur toit s’ils devaient être évacués. On craignait un niveau d’inondation majeur à travers toute l’île de Grand Bahama.

Le ministre d’État Kwasi Thompson a déclaré en entrevue à une station de radio, lundi, que les autorités recevaient un nombre effarant d’appels de détresse. Le chef de police Samuel Butler a demandé aux gens de demeurer calmes et de faire preuve de patience.

Selon le Centre national américain des ouragans, Dorian devrait «se rapprocher dangereusement» de la côte est de la Floride à partir de la fin de journée de lundi et y demeurer jusqu’à mercredi.

L’avertissement d’ouragan en Floride a été étendu plus au nord pour ajouter les comtés de Flagler et de Volusia.

Le président américain Donald Trump a déclaré l’état d’urgence en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud. Cette décision permet à l’agence fédérale de gestion de crise de coordonner les efforts de secours et de rétablissement.

Le président a également exhorté tous les citoyens à obéir aux ordres d’évacuation des autorités locales, insistant sur l’importance de mettre en priorité la sécurité de la population.

Le gouverneur de Géorgie, le républicain Brian Kemp, a justement pressé la population de s’éloigner de la côte, en raison de la trajectoire incertaine de l’ouragan. Il a ordonné, dimanche, l’évacuation des six comtés de l’État qui bordent l’océan Atlantique.

L’aéroport international d’Orlando, le plus achalandé de la Floride, a annoncé qu’il suspendait ses opérations à partir de 2h mardi matin. Les autorités s’attendent à de forts vents qui pourraient mettre à risque les activités de l’aéroport.

Les aéroports de Palm Beach et de Fort Lauderdale-Hollywood ont également été fermés lundi. L’aéroport de Miami a annoncé qu’il demeurerait ouvert, mais a invité les voyageurs à arriver plus tôt en raison du fort achalandage attendu.

Les plus populaires