Douanes: l’aéroport de Montréal renonce à diviser les voyageurs par statut vaccinal

MONTRÉAL — L’aéroport international Montréal-Trudeau a renoncé à diriger les voyageurs en provenance de l’étranger vers différentes lignes aux douanes en fonction de leur statut vaccinal après qu’un essai n’eut pas donné les résultats escomptés, contrairement aux aéroports Toronto-Pearson et de Vancouver.

Le processus a été mis à l’essai les 5 et 6 juillet, soit les deux premiers jours où les citoyens canadiens et les résidents permanents entièrement vaccinés ont commencé à être exemptés de la quarantaine obligatoire et du test de dépistage de la COVID-19 au huitième jour suivant leur arrivée.

«L’objectif était d’avoir un processus fluide, cependant la configuration du secteur de la ligne primaire d’inspection du contrôle frontalier et les volumes de passagers entièrement vaccinés ne permettaient pas d’atteindre l’objectif de fluidité», a expliqué la directrice des relations publiques d’Aéroports de Montréal, Anne Marcotte, dans un courriel à La Presse Canadienne.

À la sortie en zone publique, les passagers sont cependant dirigés vers les cliniques de dépistage en fonction de leur statut pour assurer une plus grande fluidité, a-t-elle indiqué.

L’aéroport montréalais note cependant qu’il réévalue en continu ses processus avec ses partenaires, dont l’Agence des services frontaliers du Canada et l’Agence de la santé publique du Canada, afin d’offrir aux voyageurs un processus aussi fluide que possible.

Toronto et Vancouver

Ailleurs au pays, la situation est différente. Les voyageurs qui arrivent à l’aéroport international Toronto-Pearson peuvent désormais être dirigés vers différentes files aux douanes en fonction de leur statut vaccinal.

Le plus grand aéroport canadien a indiqué samedi qu’il pourrait diviser les passagers en provenance des États-Unis ou d’autres destinations internationales dans des files d’attente pour les vaccinées et pour ceux qui sont partiellement ou non vaccinés.

«Il s’agit d’une mesure visant à rationaliser le processus de dédouanement, car il existe différentes exigences d’entrée pour les voyageurs vaccinés et non/partiellement vaccinés, qui ont été abondamment communiquées par le gouvernement du Canada», a déclaré Beverly MacDonald, une porte-parole de l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto.

L’aéroport international de Vancouver a mis en place une politique similaire.

L’aéroport international Jean-Lesage de Québec a indiqué ne pas avoir d’informations à ce sujet, référant les questions à l’Agence des services frontaliers du Canada, qui n’avait pas répondu à la demande de La Presse Canadienne au moment de publier.

À compter du 9 août, les citoyens américains et les résidents permanents entièrement vaccinés seront également autorisés à entrer au Canada. Ceux du reste du monde pourront faire de même à compter du 7 septembre.

– Avec des informations d’Allison Jones, à Toronto.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.